Menu
A+ A A-

L'AIE anticipe un effondrement historique de la demande en 2020

prix du petrole ParisParis: La demande mondiale de pétrole devrait s'effondrer de 9,3 millions de barils par jour (mbj) cette année, en raison de la paralysie économique planétaire générée par la pandémie de Covid-19, a indiqué mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport mensuel.
Cette chute "historique" ramènera la consommation mondiale à son niveau de 2012, autour de 90,6 mbj, estime l'agence basée à Paris, pointant la multiplication des mesures de confinement et des transports quasiment à l'arrêt sur l'ensemble du globe.

Sur le seul mois d'avril, l'AIE prévoit une chute de la demande de 29 millions de barils par jour par rapport à 2019, à des niveaux plus vus depuis un quart de siècle. La consommation devrait encore reculer de 26 mbj sur un an en mai, et de 15 mbj en juin.

Certes, les mesures adoptées pour endiguer la pandémie et soutenir l'économie devraient permettre une "reprise" de la demande pétrolière au second semestre, mais celle-ci sera "progressive" et la consommation s'affichera toujours en décembre en repli de 2,7 mbj par rapport à 2019.

"L'économie mondiale subit des pressions d'une ampleur inédite depuis la Grande dépression des années 1930", note l'AIE.

Face à la chute libre des cours du baril, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses principaux partenaires, réunis au sein de l'OPEP+, se sont accordés dimanche sur une baisse 9,7 millions de barils par jour (mbj) en mai et en juin tandis que les pays du G20 ont promis une coopération accrue.

Ces mesures "ne vont pas rééquilibrer le marché immédiatement", mais elles constituent "une première étape solide", a salué l'AIE.

"En amoindrissant le pic de l'offre et en ralentissant les gonflements de stocks, cela aide le système à absorber le pire de la crise", souligne-t-elle, même si "aucun accord possible ne pourrait réduire l'offre pétrolière suffisamment pour compenser de tels plongeons subits de la demande".

A la suite de l'accord de l'OPEP+, la production mondiale de brut devrait être sabrée de 12 millions de barils par jour en mai, une baisse record, estime l'AIE.

De quoi permettre de limiter quelque peu la surabondance de l'offre. Le gonflement de leurs réserves pétrolières stratégiques par la Chine, l'Inde ou les États-Unis, soucieux de profiter des cours très bas, devrait également aider le marché, note l'AIE.

L'agence prévoit ainsi que la demande pourrait redevenir supérieure à l'offre de brut au courant du second semestre, sur fond de forte réduction de la production, de gonflement des stocks et de rebond économique.

(c) AFP

Commenter L'AIE anticipe un effondrement historique de la demande en 2020


    La Demande mondiale de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur la demande de pétrole

    mercredi 14 septembre 2022

    La croissance de la demande de pétrole très légèrement ralen…

    Paris: Les reconfinements en Chine pèsent sur la croissance de la demande mondiale de pétrole, souligne mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE)...

    mardi 13 septembre 2022

    Stabilité de la croissance de la demande de pétrole, malgré …

    Paris: Les prévisions de croissance de la demande de pétrole établies par l'Opep sont stables, tant pour 2022 que 2023, selon le...

    mercredi 31 août 2022

    L'Opep+ souligne les risques de dégradation de la demande

    Londres: Le marché pétrolier mondial enregistrera sans doute un excédent plus important qu'anticipé cette année en raison de l'augmentation des prix de...

    jeudi 11 août 2022

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022

    Le pétrole bénéficie d'une demande accrue à la place du gaz …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement revu en hausse jeudi sa prévision pour cette année de la croissance de la...

    mardi 12 juillet 2022

    L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétr…

    Londres: L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole encore en hausse; Biden s'active, sans convaincre…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore progressé jeudi, au lendemain de l'annonce d'une réduction brutale de la production de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:30

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 13:20

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    jeudi 06 octobre 2022 à 11:59

    Le pétrole en petite hausse après la coupe drastique de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, au lendemain de la décision de l'Opep+ de réduire drastiquement son objectif...

    mercredi 05 octobre 2022 à 21:13

    Le pétrole grimpe encore après les coupes de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

    mercredi 05 octobre 2022 à 19:02

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mercredi 05 octobre 2022 à 18:47

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:41

    🛢️USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont nettement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:16

    L'Opep+ sabre ses quotas de production pour soutenir les pri…

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup: elle a décidé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite