Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: bénéfice net en baisse pour l'Autrichien OMV au 1T

prix du petrole vienneVienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi un bénéfice net en baisse de 35% à 531 millions d'euros au premier trimestre en raison notamment d'effets exceptionnels liés à la vente de sa filiale turque Petrol Ofisi.
Acquis en 2010 pour environ 1,7 milliard d'euros, Petrol Ofisi a été cédé en juin 2017 au Suisse Vitol pour un peu moins de 1,4 milliard après plusieurs dépréciations.

Cette réduction de périmètre du pétrolier autrichien pèse sur les résultats de son activité raffinerie et distribution également affectés par la hausse du prix du pétrole et l'euro fort.

Hors effets exceptionnels et sur la base du coût actuel d'approvisionnement, le recul du bénéfice net est limité à 18% à 491 millions, contre 602 millions au premier trimestre 2017.

Groupe intégré de la production à la distribution, OMV met en avant les bons résultats de son activité extraction grâce à une hausse des ventes liées à l'achat du quart du champ gazier russe de Yuzhno-Russkoje et à une hausse de la production en Libye.

Ces deux paramètres ont été, selon un commentaire du groupe, les principaux facteurs de la hausse du résultat opérationnel d'OMV, qui, hors effets exceptionnels et effets de stock, s'est établi à 818 millions d'euros au premier trimestre, contre 805 millions un an plus tôt.

Pour 2018, OMV prévoit de porter sa production quotidienne moyenne à 420.000 équivalents barils par jour et a révisé à la hausse à 68 dollars ses prévisions du prix moyen du baril de Brent cette année, contre 60 dollars auparavant.

Après avoir subi 1,3 milliard d'euros de pertes en 2015 en raison de l'effondrement des cours, le groupe autrichien, qui emploie 27.700 personnes, a entrepris de rationaliser ses coûts et son portefeuille.

Redevenu bénéficiaire en 2017, OMV avait annoncé en mars vouloir faire croître de 70% d'ici 2025 son résultat opérationnel hors effets d'inventaires et effets exceptionnels. Le groupe avait également présenté un plan de 10 milliards d'acquisitions d'ici 2025 avec l'objectif de faire passer sa production à 600.000 équivalents barils par jour.

Il a annoncé début avril un accord avec la Compagnie nationale pétrolière d'Abu Dhabi (ADNOC) en vue de l'achat de 20% de deux champs pétroliers off-shore de ces émirats, pour 1,5 milliard de dollars.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 25 mai 2018 à 21:37

Le pétrole chute, Ryad et Moscou semblent prêts à augmenter …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lourdement chuté vendredi à New York et Londres alors que l'Arabie saoudite et son...

vendredi 25 mai 2018 à 16:20

Le pétrole chute, Ryad juge une augmentation de la productio…

Londres: Les cours du pétrole perdaient près de deux dollars vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite et son allié...

vendredi 25 mai 2018 à 13:06

Ryad et Moscou envisagent une hausse de production de pétrol…

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont jugé possible...

vendredi 25 mai 2018 à 12:24

Le pétrole baisse, Russie et Arabie saoudite discutent d'une…

Londres: Les prix du pétrole reculaient nettement vendredi en cours d'échanges européens alors que la Russie et l'Arabie saoudite envisagent désormais d'augmenter...

vendredi 25 mai 2018 à 06:22

Le pétrole continue de reculer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de baisser vendredi en Asie, du fait de la hausse des stocks de brut américain et...

jeudi 24 mai 2018 à 21:32

Le pétrole recule face à une possible remontée de la product…

NYC/Cours de clôture: Les cours du brut ont reculé jeudi alors que se raffermit l'hypothèse d'un assouplissement de l'accord forçant les membres...

jeudi 24 mai 2018 à 16:52

Réduction du prix du diesel: Petrobras chute de 10% en Bours…

Sao paulo: Les actions du Brésilien Petrobras chutaient jeudi matin de plus de 10% à la Bourse de Sao Paulo, au lendemain...

jeudi 24 mai 2018 à 16:13

Le pétrole accentue ses pertes avec l'aversion au risque des…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés délaissaient les actifs les plus risqués après...

jeudi 24 mai 2018 à 12:19

Le pétrole plombé par la hausse inattendue des réserves amér…

Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les marchés digéraient la hausse hebdomadaire inattendue des réserves...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite