Menu
RSS
A+ A A-

Total résiste mieux que prévu au 3T et accélère ses économies

prix du petrole ParisParis: Le géant pétrolier Total a appuyé sur la pédale d'accélérateur pour réduire davantage ses coûts en 2016, des économies qui, combinées à une hausse de la production, ont permis de soutenir des résultats meilleurs qu'attendu au troisième trimestre.
Cette discipline dans le contrôle des dépenses s'inscrit dans le cadre d'une cure d'austérité déployée par Total, à l'instar des autres majors, pour faire face à des prix du pétrole durablement affectés par une offre surabondante.

Les cours du brut se sont redressés autour de 50 dollars le baril depuis que l'OPEP a accepté de plancher sur une réduction de sa production fin septembre à Alger, mais ils valent toujours moins de la moitié de leur niveau de la mi-2014.

Les économies de coûts dépasseront 2,7 milliards de dollars cette année, supérieures à l'objectif initial fixé à 2,4 milliards, tandis que les investissements organiques s'élèveront à 18 milliards de dollars, dans le bas de la fourchette de 18-19 milliards annoncée précédemment, a indiqué Total dans un communiqué publié vendredi.

Les investissements baisseront encore à 15-17 milliards de dollars à partir de l'an prochain alors que les baisses de coûts opérationnels devraient s'amplifier jusqu'à 4 milliards de dollars en 2018.

Dans un marché qui devrait rester volatil, Total poursuit ses efforts pour baisser son point mort, a assuré le groupe.

Combinée à une hausse de la production grâce au lancement de grands projets aux marges plus élevées, cette stratégie doit lui permettre d'améliorer ses flux de trésorerie.

Les projets démarrés depuis 2015 devraient produire environ 350.000 barils équivalent pétrole par jour et contribuer à près de 3 milliards de dollars de cash flow en 2017, a-t-il souligné.


- Encore plus de barils

Le serrage de ceinture décidé par Total a aussi contribué à soutenir les résultats au troisième trimestre, même s'ils ont continué à souffrir de la faiblesse de l'or noir et de la baisse des marges de raffinage.

Indicateur très suivi par le marché, le bénéfice net ajusté, qui exclut des éléments volatils comme les effets de stocks, a chuté de 25% à 2,1 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en repli de 8% à 37,4 milliards.

C'est cependant mieux que les estimations des analystes sondés par Bloomberg News, qui tablaient notamment sur 1,9 milliard de dollars de bénéfice net ajusté.

Le bénéfice net a lui atteint 2 milliards de dollars, enregistrant un bond de 81% par rapport au troisième trimestre 2015 qui avait été marqué par des dépréciations.

Total réalise à nouveau une solide performance ce trimestre, a commenté son PDG Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué. Le groupe a ainsi généré 13% de cash flow de plus qu'au deuxième trimestre 2016 malgré la baisse de 27% des marges de raffinage et un Brent inchangé (d'un trimestre sur l'autre), a-t-il précisé.

Total aura lancé cinq projets majeurs en 2016, dont le redémarrage du gisement géant de Kachagan (Kazakhstan) en octobre, qui permettront à sa production de croître de plus de 4% sur l'ensemble de l'année.

Au troisième trimestre, le géant pétrogazier a pompé 2,4 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j), soit une hausse de 4,3% sur un an.

Il a par ailleurs confirmé que si le Brent se stabilisait à 60 dollars le baril en 2017, il mettrait fin au paiement de son dividende en actions, une mesure d'austérité qui lui avait permis de limiter les sommes à débourser pour rémunérer ses actionnaires.

Le groupe a aussi réitéré son objectif de vendre pour 10 milliards de dollars d'actifs sur la période 2015-2017.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière française Total

Total se désengage un peu plus des sables bitumineux canadiens

vendredi 31 août 2018

Paris: Le géant pétrolier et gazier Total a annoncé vendredi la vente de sa participation dans le projet Joslyn de sables bitumineux au Canada, déjà mis en sommeil depuis 2015, conséquence de la chute des prix du brut.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 22:11

Canada: le gouvernement veut relancer un projet d'oléoduc co…

Ottawa: Le gouvernement canadien a ordonné vendredi au régulateur du secteur de l'énergie de revoir l'évaluation environnementale d'un projet d'élargissement d'un oléoduc...

vendredi 21 septembre 2018 à 21:56

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l…

NYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste...

vendredi 21 septembre 2018 à 17:51

Autriche: un oléoduc utilisé pour produire de l'électricité

Vienne: Un oléoduc traversant les Alpes a été équipé d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité pour l'équivalent de 3.000 foyers...

vendredi 21 septembre 2018 à 16:24

Le pétrole remonte, le marché hésite après le tweet de Trump

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché volatil après un tweet de Trum…

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite