Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie légèrement après la hausse de mardi

  • Cours du pétrole
cours du petroleZurich: Les prix du pétrole marquaient une pause mercredi. Ils fléchissaient légèrement après avoir nettement progressé la veille, soutenus en partie par la levée de restrictions sanitaires en Chine, alors que la pression sur l'offre demeure vive.
Peu avant 08h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août se négociait à 117,54 dollars, en légère baisse de 0,37%. La veille au soir, il avait bondi de 2,51%, pour finir à 117,98 dollars, son plus haut niveau depuis près de deux semaines.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), également avec échéance en août, ils cédaient 0,29% à 111,44 dollars, après avoir pris 1,99%, à 111,76 dollars mardi soir.

Le marché porte actuellement son attention sur l'évolution en Chine, l'Empire du Milieu ayant réduit mardi la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs qui se rendent dans le pays, a expliqué John Kilduff, d'Again Capital. La décision devrait contribuer à relancer l'économie chinoise. Pékin a cependant relevé de près de 50% les quotas d'importations alloués aux raffineurs du secteur privé, "ce qui aide le brut" et a contribué à faire monter son prix mardi, a a-t-il ajouté.

⤵ Offre toujours insuffisante

De l'avis de l'expert, cette montée en charge des raffineurs privés chinois pourrait à terme soulager les prix des produits raffinés, en particulier le gasoil. Les indices d'une demande accrue en Chine surviennent dans un contexte d'offre insuffisante, qui s'est encore aggravé ces derniers jours.

En Libye, la Compagnie nationale Libyenne de pétrole (NOC) a prévenu qu'elle pourrait ne plus respecter ses engagements d'exportations depuis les quatre terminaux de la région de Syrte, du fait de la fermeture forcée de plusieurs champs pétroliers dans l'est du pays, sur fond de crise politique majeure. Des inquiétudes se font aussi jour en Equateur, les blocages et manifestations initiés par un mouvement contre la hausse du coût de la vie pouvant aussi conduire à un arrêt de la production d'or noir.

Par ailleurs, plusieurs dirigeants ont laissé entendre qu'Arabie saoudite et Emirats arabes unis étaient actuellement proches de leurs capacités maximum de production. Les deux pays étaient jusqu'ici considérés comme les seuls membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à pouvoir encore relever sensiblement leurs volumes.


Dans ce contexte, "il faudra peut-être une récession pour faire redescendre les prix du pétrole à des niveaux tenables", a estimé Craig Erlam, d'Oanda. L'engagement des dirigeants du G7 à travailler à un plafonnement des prix du pétrole russe a, en revanche, laissé de marbre le secteur.

Selon John Kilduff, le mécanisme, dont les modalités sont encore floues, ne marchera pas. Si le prix est trop bas, "la Russie refusera de vendre". Quant à la Chine et l'Inde, qui ne sont pas membres du G7, "elles sont déjà satisfaites des rabais" que leur consent la Russie sur son pétrole et n'ont pas de raison de remettre en cause ces livraisons, selon l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie légèrement après la hausse de mardi


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 août 2022 à 13:47

    Le pétrole flanche à l'approche de 'propositions' iraniennes…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leurs pertes lundi après que le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que son pays...

    lundi 15 août 2022 à 11:46

    Le pétrole recule après des données décevantes en Chine

    Londres: Les prix du pétrole refluaient nettement lundi, des données sur la consommation et la production industrielle en Chine laissant craindre une...

    vendredi 12 août 2022 à 22:55

    Le pétrole termine en baisse, après la réparation d'une fuit…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après l'annonce qu'une fuite dans un pipeline dans le Golfe...

    vendredi 12 août 2022 à 22:22

    Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont …

    Prague: Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours liée aux sanctions visant...

    vendredi 12 août 2022 à 17:24

    Goldman Sachs prévoit une essence à 5 dollars et un Brent à …

    New York: Le prix de l'essence au détail vient de passer sous la barre des 4 dollars le gallon, selon les données...

    vendredi 12 août 2022 à 12:20

    Le pétrole hésite, entre demande plus résiliente et marché a…

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre gains et pertes, tiraillés entre des prévisions de demande mondiale meilleures que prévu, et...

    jeudi 11 août 2022 à 22:15

    Le pétrole en hausse, la demande américaine encourageante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole brut ont grimpé jeudi, soutenus par une demande américaine plus résiliente que prévu mais aussi...

    jeudi 11 août 2022 à 15:25

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022 à 11:36

    Le pétrole en petite hausse, la demande américaine encourage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi, après les données hebdomadaires sur les stocks de brut américain et le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 11 aoüt 2022 Le prix moyen de l'essence aux États-Unis est passé sous la barre des 4 dollars, à 3,99 $ le gallon Le gallon américain Un gallon équivaut à 3,8 litres. jeudi pour la première fois depuis des mois, soulageant ainsi les conducteurs du plus grand consommateur de carburant au monde. Le litre d'essence sans plomb ordinaire s'échangeait à 1,05 dollar aux USA (environ 1,02 euro).

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite