Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie légèrement après la hausse de mardi

  • Cours du pétrole
cours du petroleZurich: Les prix du pétrole marquaient une pause mercredi. Ils fléchissaient légèrement après avoir nettement progressé la veille, soutenus en partie par la levée de restrictions sanitaires en Chine, alors que la pression sur l'offre demeure vive.
Peu avant 08h00, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août se négociait à 117,54 dollars, en légère baisse de 0,37%. La veille au soir, il avait bondi de 2,51%, pour finir à 117,98 dollars, son plus haut niveau depuis près de deux semaines.

Quant aux 159 litres de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), également avec échéance en août, ils cédaient 0,29% à 111,44 dollars, après avoir pris 1,99%, à 111,76 dollars mardi soir.

Le marché porte actuellement son attention sur l'évolution en Chine, l'Empire du Milieu ayant réduit mardi la durée de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs qui se rendent dans le pays, a expliqué John Kilduff, d'Again Capital. La décision devrait contribuer à relancer l'économie chinoise. Pékin a cependant relevé de près de 50% les quotas d'importations alloués aux raffineurs du secteur privé, "ce qui aide le brut" et a contribué à faire monter son prix mardi, a a-t-il ajouté.

⤵ Offre toujours insuffisante

De l'avis de l'expert, cette montée en charge des raffineurs privés chinois pourrait à terme soulager les prix des produits raffinés, en particulier le gasoil. Les indices d'une demande accrue en Chine surviennent dans un contexte d'offre insuffisante, qui s'est encore aggravé ces derniers jours.

En Libye, la Compagnie nationale Libyenne de pétrole (NOC) a prévenu qu'elle pourrait ne plus respecter ses engagements d'exportations depuis les quatre terminaux de la région de Syrte, du fait de la fermeture forcée de plusieurs champs pétroliers dans l'est du pays, sur fond de crise politique majeure. Des inquiétudes se font aussi jour en Equateur, les blocages et manifestations initiés par un mouvement contre la hausse du coût de la vie pouvant aussi conduire à un arrêt de la production d'or noir.

Par ailleurs, plusieurs dirigeants ont laissé entendre qu'Arabie saoudite et Emirats arabes unis étaient actuellement proches de leurs capacités maximum de production. Les deux pays étaient jusqu'ici considérés comme les seuls membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à pouvoir encore relever sensiblement leurs volumes.


Dans ce contexte, "il faudra peut-être une récession pour faire redescendre les prix du pétrole à des niveaux tenables", a estimé Craig Erlam, d'Oanda. L'engagement des dirigeants du G7 à travailler à un plafonnement des prix du pétrole russe a, en revanche, laissé de marbre le secteur.

Selon John Kilduff, le mécanisme, dont les modalités sont encore floues, ne marchera pas. Si le prix est trop bas, "la Russie refusera de vendre". Quant à la Chine et l'Inde, qui ne sont pas membres du G7, "elles sont déjà satisfaites des rabais" que leur consent la Russie sur son pétrole et n'ont pas de raison de remettre en cause ces livraisons, selon l'analyste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie légèrement après la hausse de mardi


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 04 décembre 2022 à 14:40

    L'Opep+ choisit le statu quo dans un contexte instable

    Vienne: Les pays producteurs de pétrole de l'Opep+ ont maintenu dimanche leurs quotas de production dans un climat très incertain, à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite