Menu
A+ A A-

Les grandes banques suisses continuent de financer le pétrole amazonien

prix du petrole Zurich (awp)Zurich: Un nouveau rapport publié jeudi par les organisations non gouvernementales (ONG) de défense de l'environnement Stand.earth et Amazon Watch met en avant que, malgré leurs engagements sur la durabilité et la gestion des risques, plusieurs grandes banques, parmi lesquelles UBS et Credit Suisse, restent impliquées dans le financement et l'investissement de l'industrie pétrolière et gazière dans la forêt amazonienne.
Les politiques de responsabilité environnementale, sociale et de bonne gouvernance (ESG) des banques ne gèrent pas correctement les risques, ne sont pas assez solides pour éviter la destruction de l'Amazonie et ne répondent pas au besoin urgent d'arrêter l'expansion des combustibles fossiles à l'échelle mondiale", a déclaré Angeline Robertson, une des principales auteures du document, citée dans un communiqué.

Dans le rapport, UBS et Credit Suisse figurent dans la catégorie des établissements présentant un risque "élevé" que leurs investissements et financement contribuent à la destruction de l'Amazonie. Toutes deux détiennent des centaines de millions de dollars d'obligations émises pour le compte de PetroAmazonas, l'unité d'exploration pétrolière de la compagnie pétrolière nationale équatorienne, PetroEcuador.

Les deux plus importants groupes bancaires helvétiques fournissent également des financements, via des facilités de crédit renouvelables, à des "négociants en pétrole problématiques", dont Gunvor et Vitol, qui ont été impliqués dans de récents scandales de corruption. Selon les ONG, les instituts en cause disposent bien de politiques en la matière, mais ne considèrent la corruption "que comme un risque commercial".

Credit Suisse continue par ailleurs de financer le commerce du pétrole de la région de Putumayo, en Amazonie colombienne, qui fait face à une forte résistance indigène et à des répressions policières brutales, "malgré les politiques existantes en matière de biodiversité et de droits humains qui indiquent clairement que (la banque) ne devrait pas financer dans la région".

Politiques ESG lacunaires

Les politiques ESG adoptées par les banques "comportent des lacunes qui permettent à l'argent de continuer à affluer vers les entreprises impliquées dans l'expansion pétrolière, la déforestation, la perte de biodiversité, la pollution, la corruption et la violation des droits des peuples autochtones", estime Mme Robertson.

Sollicité par Le Temps, UBS dit n'avoir reçu qu'une version préliminaire du rapport, qui présente "certains défauts méthodologiques". Le numéro un bancaire helvétique "s'engage à respecter les normes environnementales et sociales les plus élevées" et assure avoir refusé des transactions "dont l'origine du pétrole est associée de manière vérifiable à des violations de ces normes".

De son côté, Credit Suisse dit "s'engager à lutter contre le changement climatique, à protéger la biodiversité et à respecter les droits de l'homme". La banque aux deux voiles "réexamine et adapte régulièrement ses instructions spécifiques à des secteurs", citant l'introduction de "restrictions supplémentaires concernant le financement des énergies fossiles".


Les auteurs du rapport signalent que, depuis la finalisation du texte, Credit Suisse a participé avec deux autres établissements à l'émission d'une obligation de 150 millions de dollars pour GeoPark, une compagnie pétrolière chilienne opérant en Amazonie colombienne, suspecter de payer des groupes paramilitaires pour assurer la poursuite de ses activités sur les territoires de groupes indigènes opposés aux opérations pétrolières.
(c) AFP

Commenter Les grandes banques suisses continuent de financer le pétrole amazonien


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 02 décembre 2022 à 12:50

    Le pétrole stable avant la réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient vendredi, l'incertitude autour des conséquences de l'embargo européen imminent sur le pétrole russe et le plafonnement...

    vendredi 02 décembre 2022 à 08:40

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    jeudi 01 décembre 2022 à 21:15

    Le pétrole finit en ordre dispersé dans un climat d'incertit…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini sur une note contrastée jeudi, en proie au suspense qui entoure la décision...

    jeudi 01 décembre 2022 à 16:05

    Accord provisoire de l'UE pour plafonner le pétrole russe à …

    Bruxelles: Les membres de l'Union européenne, à l'exception de la Pologne, se sont provisoirement mis d'accord jeudi sur un plafonnement du prix...

    jeudi 01 décembre 2022 à 13:45

    L'UE cherche à plafonner le prix du pétrole russe à 60 dolla…

    Bruxelles: L'Union européenne a demandé à ses 27 États membres de soutenir un plafonnement du prix du baril de pétrole russe à...

    jeudi 01 décembre 2022 à 12:20

    Le pétrole en petite hausse avec les espoirs de réouverture …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement jeudi, toujours encouragés par les espoirs d'allègement de la politique sanitaire chinoise, avant une réunion...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:29

    Le pétrole poursuit son ascension, possible contraction de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, toujours encouragés par la possibilité d'une réduction de production de...

    mercredi 30 novembre 2022 à 21:21

    Venezuela: Maduro plaide pour une levée complète des sanctio…

    Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a salué mercredi comme un pas dans la "bonne direction" l'autorisation donnée par les Etats-Unis au...

    mercredi 30 novembre 2022 à 17:32

    🛢️ USA: baisse massive des stocks de pétrole, les raffinerie…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont chuté brutalement la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite