Menu
A+ A A-

Equinor résiste au recul du cours des hydrocarbures

prix du petrole OsloOslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié vendredi des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu malgré le recul du cours des hydrocarbures.
Sur les trois premiers mois de l'année, le bénéfice net bondit de 33%, à 1,71 milliard de dollars, bénéficiant d'éléments financiers exceptionnels cette fois-ci positifs contrairement au premier trimestre 2018.

Référence sur le marché, le résultat imposable ajusté diminue quant à lui de 5%, à 4,19 milliards, mais ressort sensiblement au-dessus des 3,89 milliards attendus par les analystes.

Après la présentation de ces chiffres qualifiés de "solides" par les analystes de Bernstein, l'action Equinor a progressé à la Bourse d'Oslo, s'adjugeant 1,26% en début de matinée.

"Sur un trimestre marqué par des prix des matières premières plus faibles, nous affichons des résultats nets plus élevés qu'à la même période de l'an dernier", s'est félicité le directeur général, Eldar Saetre, dans un communiqué.

"Nous maintenons une production élevée, continuons à nous focaliser étroitement sur les coûts et sur une stricte discipline dans les investissements, et nous sommes bien partis pour atteindre nos objectifs", a-t-il indiqué.

Anciennement connu sous le nom de Statoil, le groupe a, comme ses concurrents, pâti du recul du cours du baril qui a baissé de 7% en moyenne sur un an, à 55,8 dollars, avant de repartir à la hausse récemment.

Les prix de l'or noir ont grimpé jusqu'à 90 dollars au début de l'automne, mais ont chuté à la fin 2018 après un assouplissement de l'accord de limitation de production de l'OPEP et de ses partenaires. Depuis, l'OPEP a durci les termes de son accord et les cours sont un peu remontés, mais pas au niveau enregistré au début 2018.

Sa production d'hydrocarbures est restée stable sur cette période, à 2,178 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j), tirée par les actifs internationaux alors que la Norvège reculait. C'est là aussi mieux qu'attendu par le consensus.

Le chiffre d'affaires s'est en revanche nettement contracté (-17%), à 16,5 milliards de dollars.

Contrôlée à 67% par l'État norvégien, la compagnie table en 2019 à une production à peu près stable par rapport à l'an dernier, avec un jalon important en fin d'exercice lié à l'entrée en exploitation prévue de Johan Sverdrup, un gisement géant en mer du Nord.

Lorsqu'il aura atteint son pic, le gisement apportera quelque 300.000 barils par jour à Equinor.

A partir de 2019, la production totale du groupe norvégien devrait croître de 3% par an en moyenne jusqu'en 2025.

Le groupe a aussi confirmé sa prévision d'investir environ 11 milliards de dollars cette année.

(c) AwP

Commenter Equinor résiste au recul du cours des hydrocarbures


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    mardi 01 novembre 2022

    Le résultat trimestriel de BP dopé à son tour par les prix d…

    Londres: Dans la foulée des autres majors pétrolières, la flambée des hydrocarbures a également dopé au troisième trimestre les résultats du géant...

    mardi 01 novembre 2022

    Aramco voit son bénéfice net décoller de 39% au 3e trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a enregistré une hausse de 39% de son bénéfice net au troisième trimestre de 2022 par...

    vendredi 28 octobre 2022

    Chevron: bénéfice de 11,2 milliards de dollars au 3e trimest…

    New York: Chevron, comme les grandes majors du secteur de l'énergie, profite de l'envolée depuis le début de l'année des prix du...

    vendredi 28 octobre 2022

    Exxonmobil dégage au 3e trimestre 19,7 milliards de dollars …

    New York: Le géant américain des hydrocarbures Exxonmobil continue à profiter des prix élevés du pétrole et du gaz naturel et a...

    vendredi 28 octobre 2022

    Eni: bénéfice presque quintuplé au troisième trimestre

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a presque quintuplé son bénéfice net au troisième trimestre, à 5,86 milliards d'euros. Le groupe...

    jeudi 27 octobre 2022

    TotalEnergies: Bénéfice record au T3, nouvelle provision sur…

    Paris: TotalEnergies a publié jeudi un résultat net ajusté record au titre du troisième trimestre 2022, dopé encore une fois par le...

    jeudi 27 octobre 2022

    Repsol: bénéfice en baisse au 3e trimestre malgré les prix é…

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a dégagé un bénéfice en légère baisse au troisième trimestre en raison d'une augmentation des...

    lundi 24 octobre 2022

    Shell: bénéfice trimestriel dopé par les prix des hydrocarbu…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Shell a annoncé jeudi un bénéfice net part du groupe de 6,7 milliards de dollars (à peine...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite