Menu
A+ A A-

Le pétrole chute, à la recherche d'un plancher

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers ont chuté lundi à New York, dans un marché à la recherche d'un nouveau plancher devant l'absence de perspective d'un prochain rééquilibrage entre l'offre et la demande.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a lâché 1,54 dollar à 40,06 dollars sur le contrat pour livraison en septembre, après avoir oscillé autour du seuil des 40 dollars, sous lequel il n'a plus fini depuis quinze semaines au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 1,39 dollar à 42,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le marché a la perception que l'offre est surabondante et cherche à voir jusqu'où il peut descendre", a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group, estimant que les mouvements des cours réagissaient plus à "l'humeur" des investisseurs qu'aux données fondamentales.

Ce qui ne veut pas dire que ces dernières soient particulièrement favorables, comme il l'a reconnu: "on entend dire que la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole atteint un niveau record, on a vu que le nombre de puits (en activité aux Etats-Unis) est en hausse, et il se dit que la Libye va reprendre ses exportations", a énuméré M. Flynn.

La compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a en effet annoncé qu'elle s'apprêtait à reprendre les exportations de brut, à l'arrêt depuis plusieurs mois à cause de divergences politiques et d'attaques jihadistes, après un accord pour la réouverture de deux terminaux pétroliers.

De son côté, l'Arabie saoudite, poids lourd du cartel, a réduit ses prix de vente officiels pour les consommateurs asiatiques en septembre de 1,30 dollar par baril par rapport au mois d'août, rapportaient les analystes de Commerzbank, soit la plus importante réduction de prix en presque un an qui suggère un nouvel épisode de guerre de prix destiné à préserver des parts de marché.


- Faible lueur d'espoir

D'une manière générale, "un choc du côté de l'offre, avec une estimation de 800.000 barils par jour de production revenant sur le marché en juin en raison de la fin des interruptions (d'approvisionnement) et de tendances cycliques, a contribué à exercer une pression à la baisse sur les prix" du pétrole, abondaient Abhishek Deshpande et Michael Liu, analystes chez Natixis.

En outre, ajoutaient-ils, le niveau actuellement record des stocks de produits pétroliers, en particulier aux États-Unis, pourrait pousser les raffineries à avancer leur période de maintenance, ce qui signifierait qu'elles puiseraient moins dans les stocks de brut.

D'autant qu'avec l'approche de la fin des congés d'été, la demande en essence va chuter drastiquement, a souligné John Kilduff, chez Again Capital.

Enfin, du côté de la demande, les investisseurs s'inquiétaient de la baisse de l'activité manufacturière constatée en Chine en juillet. La situation n'est pas fameuse non plus aux Etats-Unis, où l'activité industrielle a ralenti plus nettement qu'attendu.

Ce ne sont pas des statistiques qui sous-entendent une hausse de la demande, a noté M. Flynn.

Dans ce sombre tableau, M. Flynn voyait toutefois une faible lueur d'espoir: le fait que les cours aient réduit leurs pertes en toute fin de séance pour se maintenir juste au-delà des 40 dollars "pourrait être le signe d'un rebond technique demain" mardi, a-t-il assuré, estimant que le marché a "beaucoup trop vendu" depuis deux semaines.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute, à la recherche d'un plancher


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite