Menu
A+ A A-

Pétrole: le Brent en dessous des 30 dollars en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Le cours du baril de Brent de la mer du Nord était inférieur à 30 dollars jeudi en Asie dans un marché démoralisé par la hausse des stocks de brut et d'essence américains, qui ne fait qu'ajouter aux inquiétudes quant à l'excès d'offre.
Les espoirs de rebond ont fait long feu avec la publication mercredi par le ministère américain de l'Energie de ses chiffres hebdomadaires. Ceux-ci ont montré une hausse de 200.000 barils des stocks de brut la semaine précédente tandis que les réserves d'essence bondissaient de plus de huit millions de barils.

Le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février prenait 12 cents à 30,60 dollars vers 03H25 GMT dans les échanges électroniques en Asie.

Le Brent, référence européenne du brut, également pour livraison en février, cédait 41 cents à 29,90 dollars, restant sous le niveau du pétrole américain.

"Les cours sont toujours à la baisse cette semaine en raison des préoccupations persistantes sur la surabondance de l'offre", a dit à l'AFP Sanjeev Gupta, analyste chez EY.

Les cours "ne vont pas se remettre beaucoup cette année avec l'excès d'offre", a renchéri Bernard Aw, analyste chez IG Markets à Singapour. "Ils devraient se maintenir à des bas niveaux, et ne se relever de manière significative qu'au troisième trimestre 2017", a-t-il ajouté.

Les chiffres américains privent les investisseurs d'une lueur d'espoir dans un marché accablé par le niveau élevé de l'offre, que ce soit aux Etats-Unis, dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ou en Russie.

Les investisseurs craignent en outre l'arrivée sur le marché du brut iranien, consécutif à la levée des sanctions décidée dans le cadre de l'accord de l'an dernier sur le nucléaire.

Les cours ont baissé de plus de 30% en 2015 et de près de 20% supplémentaires depuis le début de l'année, sous l'effet de l'offre excessive couplée à une demande morose et aux inquiétudes sur la faiblesse de l'économie chinoise, première consommatrice mondiale d'énergie.

Mercredi à la clôture, le WTI a pris quatre cents à 30,48 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), restant proche de ses plus bas niveaux depuis décembre 2003.

A Londres, le Brent avait reculé de 55 cents à 30,31 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit son plus bas niveau depuis février 2004.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le Brent en dessous des 30 dollars en Asie



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Asie

    mardi 04 avril 2023

    Tokyo en mini-hausse, le pétrole se stabilise

    Tokyo: La Bourse de Tokyo évoluait en légère hausse mardi matin, ralentie par le bond des prix du pétrole la veille qui...

    mercredi 06 avril 2022

    Les raffineurs d'État chinois évitent les nouveaux échanges …

    Pékin: Les raffineurs d'État chinois honorent les contrats pétroliers russes existants mais évitent d'en conclure de nouveaux malgré des remises importantes, répondant...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite