Menu
A+ A A-

Les tensions avec l'Iran envoient le brut au-delà de 100 USD le baril

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les prix du pétrole ont fini mardi en forte hausse, terminant au-delà de 100 dollars le baril dans un marché soutenu par les nouvelles craintes d'un engrenage dangereux en Iran, qui selon des rumeurs a l'intention de fermer le détroit d'Ormuz pour des exercices militaires.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier a gagné 2,37 dollars par rapport à lundi, à 100,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 109,5 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,25 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Le pétrole a été soutenu par des rumeurs sur des projets de fermeture du détroit d'Hormuz pour des exercices militaires par l'Iran, qui contrôle ce passage stratégique d'où transite près de 40% de l'or noir mondial, a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

"Cela a réactivé la prime au risque", a souligné M. Kilduff.

Sans anticiper une guerre entre l'Iran et les Occidentaux, le marché voit dans ces développements "un pas de plus vers un engrenage dangereux, après les affaires sur le nucléaire iranien, puis la récente capture d'un drone" américain, a ajouté M. Kilduff.

Le détroit d'Ormuz voit transiter 40% du fret pétrolier mondial et la quasi-totalité du brut extrait des pays du Golfe.

Pour James Williams, d'Energy Economist, ce n'est pas un hasard si Téhéran tient ce genre de propos à quelques heures de l'ouverture de la réunion de l'Opep: "l'Iran ne peut pas augmenter ses revenus en augmentant la production, mais il peut le faire en menaçant le commerce dans le détroit d'Ormuz".

Le ministre iranien du Pétrole, Rostam Ghassemi, avait notamment réclamé dimanche que l'Arabie saoudite et le Koweït réduisent leur "surproduction" pour tenir compte du retour du pétrole libyen sur le marché.

Le brut avait ouvert mardi en petite hausse à New York, porté notamment par un indicateur ayant fait état d'une amélioration de la confiance des milieux financiers allemands dans les perspectives économiques de leur pays pour les six mois à venir.

Le baromètre ZEW qui mesure ces attentes à six mois a grimpé de 1,4 point pour s'établir à -53,8 points. Les analystes s'attendaient à une nette baisse.

Le marché attendait en outre l'ouverture mercredi d'une réunion de l'Opep. Les ministres du cartel s'orientaient vers un consensus pour le maintien du statu quo sur leurs quotas de production.

"Il n'y a pas de pénurie ou d'excès dans l'offre (...). Cet équilibre amènera probablement à ne pas changer le plafond de production actuel" lors de la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi à Vienne, a estimé le ministre koweïtien Mohammed al-Bassiri.

Pour les analystes de Barclays Capital, cette réunion se tient "dans un contexte économique et politique complexe", favorable à une baisse des cours.

rp



(AWP / 14.12.2011 06h21)


Commenter Les tensions avec l'Iran envoient le brut au-delà de 100 USD le baril


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 20 novembre 2018

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    lundi 19 novembre 2018

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 17:02

    Les stocks de pétrole brut gonflent encore aux Etats-Unis (E…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté plus fortement que prévu la semaine dernière, alimentés par une production...

    mercredi 21 novembre 2018 à 16:10

    Le pétrole se reprend avant les stocks américains

    Londres: Les cours du pétrole accroissaient leurs gains mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et en attendant les...

    mercredi 21 novembre 2018 à 15:33

    Soudan du Sud: le secteur pétrolier revit avec l'accord de p…

    Juba: Le gouvernement sud-soudanais a affirmé mercredi que la signature d'un accord de paix en septembre avait aidé à relancer le secteur...

    mercredi 21 novembre 2018 à 14:55

    Trump ignore les critiques et salue l'aide de l'Arabie saoud…

    Washington: Donald Trump a balayé mercredi les critiques l'accusant de blanchir le pouvoir saoudien suspecté d'avoir orchestré le meurtre du journaliste Jamal...

    mercredi 21 novembre 2018 à 12:34

    Le pétrole rebondit après sa dégringolade de la veille

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte chute et à la veille d'un...

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite