Menu
A+ A A-

🛢️L'Opep+ se réunit à Vienne sur fond de tensions entre Moscou et Ryad

OPEP+Vienne: Les vieux démons de l'alliance Opep+ sont-ils de retour? Après de récents signes de discorde, la réunion dimanche des principaux producteurs mondiaux de pétrole permettra de tester la solidité de l'entente entre l'Arabie saoudite et la Russie.
Les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), menés par l'Arabie saoudite, et leurs dix partenaires conduits par la Russie se retrouvent à Vienne, siège du cartel.

La réunion, la deuxième physiquement depuis mars 2020, est prévue à la mi-journée.

Selon l'agence Bloomberg, ses journalistes ainsi que ceux de Reuters et du Wall Street Journal n'ont pas été conviés. Contacté par l'AFP, l'OPEP s'est refusé à tout commentaire, tandis que le Financial Times évoque une décision prise à l'initiative de Ryad, sous pression devant des cours en berne.

Début avril, plusieurs membres du groupe avaient surpris en annonçant des coupes de plus d'un million de barils par jour pour tenter de doper les prix.

Après une éphémère remontée, ils sont retombés de plus de 10%, dans un contexte de craintes de récession économique mondiale, de hausse des taux des principales banques centrales et d'une reprise de la demande en Chine plus laborieuse que prévu au sortir des restrictions anti-Covid.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord s'est même dangereusement rapproché du seuil des 70 dollars fin mai, sous lequel il n'est plus passé depuis décembre 2021.



Signaux contradictoires


Devant l'échec de leur stratégie, les membres de l'OPEP+ vont-ils sabrer davantage encore la production?

Les analystes s'attendent pour la plupart au maintien des quotas actuels mais Ryad et Moscou ont envoyé des signaux contradictoires.

"Difficile de prédire l'issue de la rencontre à venir devant la rhétorique incohérente" des deux poids lourds de l'OPEP+, souligne pour l'AFP Tamas Varga, de PVM Energy.

🇸🇦 D'un côté, le prince Abdelaziz ben Salmane, ministre saoudien de l'Energie, a mis en garde les spéculateurs la semaine dernière, en marge d'un forum à Doha. "Je n'ai pas à montrer mes cartes, je ne suis pas un joueur de poker... mais je leur dirais simplement de faire attention", avait-il lancé, laissant entendre que l'alliance allait agir pour enrayer la baisse des cours.

🇷🇺 De l'autre, le vice-Premier ministre russe chargé de l'Energie Alexander Novak a écarté tout recalibrage de la production. "Je ne pense pas qu'il y aura de nouveaux changements (à l'issue de la réunion ministérielle)", a-t-il déclaré au journal russe Izvestia.



Fin de la "bromance" ?


De fait, la Russie fait cavalier seul: loin des engagements pris en février, elle est loin d'avoir amputé sa production des 500'000 barils par jour et se concentre sur les marchés asiatiques comme l'Inde et la Chine, selon les estimations de plusieurs analystes et cabinets.

Réticent à couper le robinet d'or noir dont elle a besoin pour financer sa coûteuse guerre en Ukraine, Moscou affaiblit ainsi la position de l'OPEP+.

De quoi inciter Edward Moya, analyste chez Oanda, à prédire "la fin de la bromance" russo-saoudienne.

Il s'attend en tout cas à des débats houleux dimanche: "les Saoudiens plaideront probablement pour de nouvelles réductions, tandis que la Russie est désespérément en quête de revenus pétroliers".

Interrogé jeudi par des journalistes, Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, a voulu calmer le jeu, qualifiant de "constructives et d'efficaces" les relations entre les deux pays.

"Il est peu probable que nous assistions à une discorde comme en 2020, le conflit ayant renforcé les liens entre les deux alliés", estime dans une note Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote.

L'alliance avait en effet vacillé en mars 2020, quand la Russie avait refusé de tailler dans sa production pour soutenir des cours tirés vers l'abîme par l'épidémie de coronavirus.

Furieuse, l'Arabie saoudite avait alors inondé le marché d'or noir en portant ses exportations pétrolières à un niveau record, précipitant les cours sous les 50 dollars, une barre qu'ils avaient mis huit mois à retrouver.



Commenter 🛢️L'Opep+ se réunit à Vienne sur fond de tensions entre Moscou et Ryad



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    jeudi 11 avril 2024

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    mardi 07 mai 2024

    Le Saoudien Aramco annonce une baisse de son bénéfice net en…

    Ryad: Le géant pétrolier Saudi Aramco a annoncé mardi un bénéfice net de 27,27 milliards de dollars (24,74 milliards de francs suisses...

    jeudi 07 mars 2024

    L'Arabie saoudite transfère 8% des actions d'Aramco à son fo…

    Ryad: L'Arabie saoudite a transféré jeudi une nouvelle tranche d'actions du géant pétrolier saoudien Aramco, représentant 8% du capital, à des entreprises...

    mardi 30 janvier 2024

    🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa c…

    Ryad: L'Arabie saoudite a demandé à sa compagnie nationale Aramco de maintenir sa capacité de production de pétrole à 12 millions de...

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mercredi 10 avril 2024

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre e…

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    dimanche 03 mars 2024

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    mardi 28 mai 2024 à 16:30

    Le pétrole monte, poussé par les tensions géopolitiques au M…

    New York: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah et...

    mardi 28 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole monte, entre tensions géopolitiques et relance ch…

    Londres: Les prix du pétrole montent mardi, poussés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, Israël multipliant les frappes sur Rafah, et portés...

    mardi 28 mai 2024 à 10:20

    Projet dans l'hydrogène pour une co-entreprise de Totalenerg…

    Paris: TE H2, co-entreprise des groupes Totalenergies et Eren, et l'électricien autrichien Verbund ont annoncé mardi la signature d'un protocole d'accord avec...

    mardi 28 mai 2024 à 09:00

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite