Menu
A+ A A-

Le WTI glisse sous 70 dollars, le pétrole au plus bas depuis juin

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole accéléraient leurs pertes mercredi, le WTI glissant en dessous de la barre des 70 dollars le baril, les coupes de production de l'alliance Opep+ peinant à convaincre les investisseurs, qui se focalisent sur les perspectives économiques moroses.
Vers 16H30 GMT (17H30 à Paris), le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en janvier, baissait de 3,73% à 69,62 dollars, peu après avoir touché 69,36 dollars, un plus bas prix depuis juin.

Son équivalent européen, le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en février, perdait 3,39% à 74,58 dollars après avoir dévissé jusqu'à 74,46 dollars, également un plus bas depuis juin.

"Les investisseurs restent relativement insensibles à l'impact potentiel qu'auront sur le marché les réductions volontaires de production supplémentaires convenues par les membres de l'OPEP+", l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, relève Ricardo Evangelista, analyste d'ActivTrades.

Lors de sa réunion ministérielle fin novembre, le groupe a annoncé des réductions volontaires supplémentaires de plusieurs membres, en plus de la prolongation de celles de l'Arabie saoudite et de la Russie. Ainsi un supplément d'environ 900.000 barils par jour de brut devrait être retiré de la production jusqu'en mars 2024.

L'Arabie saoudite avait quant à elle indiqué la semaine dernière qu'elle continuerait de réduire sa production de pétrole d'un million de barils par jour jusqu'en mars 2024.

Depuis ces annonces, les deux références mondiales du brut ont pourtant déjà perdu environ 8%.

Pour M. Evangelista, cela "montre que les inquiétudes des marchés se tournent vers la demande, alors que les craintes d'un ralentissement économique gagnent du terrain".


"La récente publication de données économiques plus faibles que prévu a amplifié ce sentiment", poursuit-il.

Pour Craig Erlam, analyste chez Oanda, "le catalyseur de la baisse (...) semble avoir été les données américaines récentes, bien que la rupture des plus bas de novembre ait probablement accéléré la vente de brut".

Le déficit commercial des États-Unis a poursuivi sa hausse au mois d'octobre, pour le deuxième mois consécutif, sous l'effet combiné d'une baisse de ses exportations et d'une légère hausse des importations, selon les données publiées mercredi par le département du Commerce.

En parallèle, le secteur privé a créé 103.000 emplois au mois de novembre, en recul par rapport au mois précédent et surtout en retrait vis-à-vis des anticipations du marché, alors que la croissance des salaires continue de ralentir, selon l'enquête mensuelle ADP/Stanford Lab publiée mercredi.

(c) AFP

Commenter Le WTI glisse sous 70 dollars, le pétrole au plus bas depuis juin



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite