Menu
A+ A A-

Le pétrole WTI clôture sous 70 dollars pour la première fois depuis cinq mois

cours du petroleCours de clôture: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété de référence américaine, a clôturé mercredi sous 70 dollars, une première depuis cinq mois, sur un marché incapable de trouver matière à un rebond, après une semaine de chute.
Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en janvier a terminé en baisse de 4,06%, à 69,38 dollars, après être descendu, en séance, jusqu'à 69,11 dollars, son plus bas niveau depuis fin juin.

Depuis les annonces de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés de l'alliance OPEP+, jeudi, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. reste sur cinq séances de baisses consécutives et a lâché près de 9%.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, avec échéance en février, a lui lâché 3,75% à 74,30 dollars.

Les opérateurs n'ont accordé aucun crédit à la promesse de membres de l'OPEP+ de nouvelles coupes conjuguées de 900.000 barils par jour, en net, de janvier à mars prochains.

"Et je ne pense pas qu'on verra quoi que ce soit d'autre de leur part d'ici la fin de l'année", a prévenu John Kilduff, d'Again Capital. "Ils n'ont plus de munitions."

Outre les doutes concernant les engagements pris à l'issue de la réunion ministérielle de l'OPEP+, "la crainte s'accentue de voir les Saoudiens ouvrir les vannes", par dépit et pour éviter de perdre davantage de parts de marché.

Ils ont, en mémoire, l'épisode de 2014, lors duquel l'Arabie saoudite avait décidé d'inonder le marché, notamment pour contrer l'émergence des États-Unis et le boom du pétrole de schiste. Le prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. avait fini par tomber à 26 dollars, début 2016.


"Les réductions de production ne sont pas suffisantes pour compenser les mauvaises prévisions de demande de la Chine, premier importateur mondial", a estimé, pour sa part, José Torres, d'Interactive Brokers.

La dégradation de la conjoncture se manifeste aussi aux États-Unis, où le secteur privé n'a créé que 103.000 emplois au mois de novembre, selon l'enquête mensuelle du cabinet ADP, publiée mercredi.

C'est moins que les 106.000 créations de postes du mois d'octobre et sensiblement en-deçà des projections des économistes, qui tablaient sur 130.000.

Pour Craig Erlam, ce mauvais chiffre a encore accentué le repli de l'or noir.

Les traders ont aussi vu dans le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie matière à faire plier les cours.

Si le chiffre principal a fait état d'une baisse marquée de 4,6 millions de barils des réserves commerciales de pétrole durant la semaine achevée le 1er décembre, les analystes ont bien vite ouvert le capot et constaté qu'il s'agissait d'un trompe-l'oeil.

"Le rapport était plutôt mauvais", dans l'ensemble, selon John Kilduff, qui a surtout retenu "la faible demande d'essence et la hausse des stocks" de carburant.

Le bond des réserves d'essence a ainsi atteint le quadruple des 1,3 million de barils annoncés par les analystes, à 5,4 millions.

Ces chiffres ont été d'autant plus remarqués qu'ils englobaient une partie du long week-end de Thanksgiving, temps fort pour les déplacements routiers et aériens aux États-Unis.

"On attendait un signal de la demande, et nous ne l'avons pas eu", a expliqué John Kilduff. "Ça a bousculé les opérateurs positionnés à la hausse et entraîné encore plus de ventes."

(c) AFP

Commenter Le pétrole WTI clôture sous 70 dollars pour la première fois depuis cinq mois



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    mercredi 28 février 2024 à 17:05

    🛢️ USA: les stocks hebdomadaires de pétrole brut augmentent …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite