Menu
A+ A A-

Les Bourses se tendent un peu avec la remontée des prix du pétrole

cours du petroleParis: Les indices boursiers se tassaient lundi, après une semaine marquée par de forts gains, espérant toujours un règlement de la guerre en Ukraine mais affectés par la remontée des prix du pétrole.
L'Europe a ouvert dans le rouge après avoir réalisé sa meilleure semaine en plus d'un an: Paris reculait de 0,06%, Francfort de 0,16%, alors que Londres prenait 0,33% vers 08H20 GMT. En Suisse, l'indice vedette SMI perdait 0,22%.

En Asie, après un début de séance positif, la plupart des marchés se sont affaiblis, comme à Hong Kong (-0,99%) ou Shanghai (+0,08%). La Bourse de Tokyo était fermée lundi, jour férié.

Les cours du baril de pétrole continuaient de se tendre, poursuivant le rebond de la fin de semaine: le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. à échéance avril montait de 3,92% à 109,05 dollars, tandis que le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour livraison mai -qui fait référence en Europe- prenait 4,15% à 112,38 dollars vers 08H05 GMT.

Les deux variétés de pétrole étaient passées sous les 100 dollars au cours de la semaine passée. "La chute des prix de la semaine dernière semble avoir fait long feu" et avoir été une "correction agressive et paniquée" après la brusque montée des cours au début de l'invasion russe de l'Ukraine, selon Jeffrey Halley, analyste d'Oanda.

Outre la guerre en Ukraine, l'Arabie saoudite a annoncé dimanche une "réduction temporaire" de sa production de pétrole dans l'une des installations du géant Aramco, touchée par une attaque des rebelles Houthis du Yémen voisin.

Les marchés sont toujours soumis à de nombreuses incertitudes sur la suite du conflit en Ukraine, la poursuite de l'inflation ou encore le Covid-19 en Chine, énumère également John Plassard, responsable de l'investissement chez Mirabaud.

L'Ukraine a rejeté dans la nuit de dimanche à lundi l'ultimatum de la Russie exigeant la capitulation de la ville assiégée de Marioupol. Elle subit de lourds bombardements des forces russes depuis le début de l'invasion le 24 février.


A Kiev, les frappes russes ont fait au moins six morts dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans la journée, les marchés prêteront également une oreille à la prise de parole du président de la Réserve fédérale américaine Jerome Powell, une semaine après la réunion du comité de politique monétaire qui a acté la première hausse des taux directeurs de l'institution depuis 2018.

"Année exceptionnelle" pour Saudi Aramco

Saudi Aramco (-0,23% à 43,15 ryals) a annoncé dimanche une hausse de 124% de son bénéfice net en 2021 par rapport à 2020, à 110 milliards de dollars, dépassant les niveaux pré-pandémie.

Le PDG a souligné "une année 2021 exceptionnelle". Ces résultats ont cependant été assombris par de nouvelles attaques des rebelles du Yémen voisin contre les installations. Début mars, l'action avait atteint un record à 46 ryals.

En Europe, TotalEnergies (+1,1%), BP (+1,51%) ou Schell (+1,15%) montaient.

Les minières aussi à la fête

A Paris, ArcelorMittal (+2,38%), Eramet (+2,15%) ou encore Aperam (+1,81%) profitaient des nouvelles tensions sur les matières premières, notamment sur le marché de l'aluminium. A Londres, c'était aussi le cas pour Polymetal (+11,57%), très touchée par les conséquences de la guerre en Ukraine, ou Antofagasta (+1,57%).

Du côté des devises

L'euro restait stable (+0,05%) à 1,1057 dollar.

Le bitcoin reculait de 0,08% à 42.275 dollars.

(c) AFP

Commenter Les Bourses se tendent un peu avec la remontée des prix du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite