Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires

cours de cloture du petrole Wti BrentNew York: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi alors que le comité technique de l'Opep et son partenaire russe, réunis depuis mardi à Vienne, n'ont pas trouvé de compromis sur d'éventuelles coupes supplémentaires pour enrayer la chute des cours.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'est établi à 54,93 dollars à Londres, en baisse de 0,63%, ou 35 cents, par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mars a pris 0,39%, ou 20 cents, à 50,95 dollars, après avoir perdu une partie de ses gains.

Les cours étaient en effet orientés à la hausse jeudi en début de séance, les investisseurs espérant que l'Opep "accentue et prolonge" ses limitations volontaires de production d'or noir, avait alors estimé Neil Wilson, de Markets.com.

Mais la Russie, alliée aux pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) au sein de l'Opep+, s'est opposée à la recommandation de son comité technique de baisser de 600.000 barils supplémentaires par jour la production de pétrole pour enrayer la chute des cours, selon plusieurs médias.

Ces derniers indiquent que l'Arabie saoudite voulait obtenir une réduction supplémentaire de 800.000 à un million de barils par jour et avait proposé une solution de compromis de 600.000 barils par jours, un niveau dont les investisseurs questionnent déjà l'efficacité.

Mais la Russie aurait demandé une prolongation des négociations, sans en préciser le format. La réunion, initialement prévue mardi et mercredi, en était déjà aux prolongations.

Plus tôt dans la journée, les "espoirs d'un ralentissement de la crise sanitaire en Chine" avaient quelque peu contribué au soutien des prix, a estimé David Madden, de CMC Markets, qui rappelait que le pays est le premier importateur d'or noir dans le monde.

Plus de 28.000 personnes sont désormais atteintes du nouveau coronavirus à travers la Chine et le bilan s'élevait jeudi à 560 décès.


(c) Afp

Commenter Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite