Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires

cours de cloture du petrole Wti BrentNew York: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi alors que le comité technique de l'Opep et son partenaire russe, réunis depuis mardi à Vienne, n'ont pas trouvé de compromis sur d'éventuelles coupes supplémentaires pour enrayer la chute des cours.
Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'est établi à 54,93 dollars à Londres, en baisse de 0,63%, ou 35 cents, par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mars a pris 0,39%, ou 20 cents, à 50,95 dollars, après avoir perdu une partie de ses gains.

Les cours étaient en effet orientés à la hausse jeudi en début de séance, les investisseurs espérant que l'Opep "accentue et prolonge" ses limitations volontaires de production d'or noir, avait alors estimé Neil Wilson, de Markets.com.

Mais la Russie, alliée aux pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) au sein de l'Opep+, s'est opposée à la recommandation de son comité technique de baisser de 600.000 barils supplémentaires par jour la production de pétrole pour enrayer la chute des cours, selon plusieurs médias.

Ces derniers indiquent que l'Arabie saoudite voulait obtenir une réduction supplémentaire de 800.000 à un million de barils par jour et avait proposé une solution de compromis de 600.000 barils par jours, un niveau dont les investisseurs questionnent déjà l'efficacité.

Mais la Russie aurait demandé une prolongation des négociations, sans en préciser le format. La réunion, initialement prévue mardi et mercredi, en était déjà aux prolongations.

Plus tôt dans la journée, les "espoirs d'un ralentissement de la crise sanitaire en Chine" avaient quelque peu contribué au soutien des prix, a estimé David Madden, de CMC Markets, qui rappelait que le pays est le premier importateur d'or noir dans le monde.

Plus de 28.000 personnes sont désormais atteintes du nouveau coronavirus à travers la Chine et le bilan s'élevait jeudi à 560 décès.


(c) Afp

Commenter Le pétrole hésite après l'opposition russe à des coupes supplémentaires



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite