Menu
A+ A A-

Le pétrole en hausse, les saoudiens seraient "à l'aise" avec un baril à plus de 80 dollars

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à plus de 80 dollars, selon des sources citées par l'agence Bloomberg.
Vers 14H00 GMT (16H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 79,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,52 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'octobre prenait 1,40 dollar à 70,31 dollars une heure après son ouverture.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial d'or noir, serait "à l'aise" avec un prix de plus de 80 dollars au moins à court terme, alors que le marché s'acclimate aux sanctions américaines contre l'Iran, selon Bloomberg citant des sources "au fait de la stratégie du Royaume".

Le prix du Brent a grimpé de plus d'un dollar après la publication de cette information, tant les analystes tablaient sur un effort saoudien pour compenser les pertes iraniennes et empêcher les prix de franchir leur plus haut de l'année, atteint en mai à 80,50 dollars.

"L'effet a été immédiat", a commenté David Cheetham, analyste chez XTB Markets, qui estime "une poussée au-delà des plus hauts de l'année pas impossible".

"L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a prévenu la semaine dernière que les prix pourraient dépasser les 80 dollars si les producteurs ne font pas d'efforts pour compenser les pertes iraniennes et vénézuéliennes", ont rappelé les analystes chez Price Futures Group.

Les ministres de l'Energie de l'Arabie saoudite, la Russie et les États-Unis, les trois plus grands producteurs mondiaux, se sont rencontrés la semaine passée.

Des représentants de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, dont les ministres saoudien, russe et iranien, se réuniront dimanche à Alger pour un point de suivi de l'accord de limitation de la production qui lie l'Organisation à ses dix partenaires depuis début 2017.

Les investisseurs observeront par ailleurs mercredi les données hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) sur les réserves des États-Unis.

Pour la semaine achevée le 14 septembre, les analystes tablent sur un retrait de 2,5 millions de barils des stocks de brut, sur des stocks d'essence à l'équilibre et sur une hausse de 1,5 million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.


(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse, les saoudiens seraient "à l'aise" avec un baril à plus de 80 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite