Menu
A+ A A-

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à 80 dollars

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le baril monter temporairement à plus de 80 dollars et l'anticipation d'un nouveau repli des stocks de brut aux Etats-Unis.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a gagné 98 cents pour clôturer à 79,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat d'octobre a pris 94 cents pour terminer à 69,85 dollars.

Alors que le marché s'acclimate aux conséquences des sanctions américaines contre l'Iran, l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un prix du baril à plus de 80 dollars au moins à court terme, a affirmé mardi l'agence Bloomberg en citant des sources "au fait de la stratégie du royaume".

Le prix du Brent a grimpé de plus d'un dollar après la publication de cette information, tant les analystes tablaient sur un effort saoudien pour compenser les pertes iraniennes et empêcher les prix de franchir leur plus haut de l'année, atteint en mai à 80,50 dollars.

"L'effet a été immédiat", a commenté David Cheetham, analyste chez XTB Markets, qui estime "une poussée au-delà des plus hauts de l'année pas impossible".

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a prévenu la semaine dernière que les prix pourraient dépasser les 80 dollars si rien n'était fait pour compenser les pertes iraniennes et vénézuéliennes.

Une nouvelle montée des tensions en Syrie a également attiré l'attention des investisseurs mardi, les forces syriennes ayant abattu accidentellement un avion russe à la suite de frappes israéliennes en Syrie.

"Même si la Syrie n'est pas un producteur majeur de pétrole, les pays présents en Syrie et autour (dont la Russie, l'Iran, l'Arabie saoudite et les États-Unis) sont surveillés de près par le marché", ont souligné les analystes de Schneider Electric.

Les cours du brut ont aussi été soutenus mardi par l'anticipation d'un nouveau recul des réserves de brut aux États-Unis à la veille du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Les analystes tablent en effet sur un retrait de 2,5 millions de barils des stocks de brut pour la semaine achevée le 14 septembre, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

"C'est étonnant car à cette période de l'année, les stocks ont tendance à se reconstituer puisque les raffineries entrent normalement dans une période de maintenance", a souligné Matt Smith de Clipper Data.

Mais les raffineries américaines, profitant de marges élevées, continuent depuis plusieurs semaines à fonctionner à une cadence très élevée.

Les stocks d'essence sont pour leur part attendus à l'équilibre et les stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) en hausse de 1,5 million de barils.


(c) AFP

Commenter Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à 80 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite