Menu
A+ A A-

Les majors pétrolières restent prudentes malgré d'énormes bénéfices

prix du petrole ParisParis: Les grandes compagnies pétrolières et gazières ont engrangé des milliards de bénéfices l'an dernier à la faveur de la remontée des cours mais elles restent prudentes et ne veulent dépenser qu'avec parcimonie.
La saison des résultats annuels a confirmé la bonne santé retrouvée du secteur. Total a ainsi annoncé cette semaine un bénéfice net annuel en progression de 39% à 8,6 milliards de dollars. Ses concurrents BP, Chevron, ExxonMobil ou encore Royal Dutch Shell ont également accumulé les profits.

"2017 fut l'une des meilleures années de l'histoire récente de BP", a même résumé Bob Dudley, le directeur général du groupe britannique.

Toutes ont profité de la remontée des cours du pétrole, soutenue par les efforts de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires, dont la Russie, qui ont limité leur production pour réduire l'offre sur le marché.

L'an dernier, les cours du pétrole se sont établis à 54 dollars le baril en moyenne contre 44 dollars en 2016. Le baril de Brent de la mer du Nord évolue aujourd'hui autour des 70 dollars.

Les majors en ont profité pour gâter leurs actionnaires, impatients après plusieurs années de vaches maigres, sous forme de hausse des dividendes et/ou de programmes de rachat d'actions.

Mais ce n'est pas pour autant le retour des années fastes. A la suite de la chute des cours il y a trois ans et demi, les majors avaient taillé dans leurs coûts et réduit leurs investissements. Après s'être adaptées pour être rentables avec des cours plus bas, elles n'ont pas pour autant l'intention de lâcher la bride.

Le patron de Shell Ben van Beurden avait résumé cet état d'esprit l'an dernier en assurant qu'il travaillait désormais comme si les cours du pétrole allaient rester "plus bas pour toujours" ("lower forever").

"Hésitations et incertitudes"


"On maintient tous ces programmes d'économies malgré la montée des cours du brut", a confirmé cette semaine le PDG de Total, Patrick Pouyanné.

Signe de la prudence, l'amélioration de la conjoncture ne se traduit que par une reprise timide des investissements en exploration-production.

Ils avaient légèrement rebondi de 4% à 389 milliards de dollars au niveau mondial l'an dernier et devraient encore modestement progresser de 2 à 6% cette année, estime l'IFP Energies nouvelles, dans des prévisions dévoilées cette semaine. Un niveau qui reste toutefois bien loin des 683 milliards de dollars de 2014.

Cette hausse, très inégale en fonction des régions, est aussi largement tirée par l'Amérique du Nord et les compagnies indépendantes qui y produisent des hydrocarbures non conventionnels. Les majors ont pour leur part encore vu leurs dépenses baisser de 16%.

"Les dirigeants des grandes compagnies pétrolières ont certes poussé un soupir de soulagement parce que la hausse des cours a tiré significativement les résultats", indique David Elmes, spécialiste de l'énergie à la Warwick Business School.

"Mais il reste aussi des hésitations et des incertitudes sur le long terme, qui limitent tout retour à un développement à pleine vitesse", résume-t-il.

Les compagnies restent en effet circonspectes car l'évolution des cours demeure plus incertaine que jamais. La demande devrait rester solide, du côté de la Chine et de l'Inde en particulier, mais le rééquilibrage du marché est menacé par un possible afflux opportuniste du pétrole de schiste américain.

"Je suis sûr que les compagnies indépendantes américaines vont de nouveau investir beaucoup pour profiter d'un baril à 60 dollars et produire plus d'huiles de schiste. Donc nous allons avoir de la volatilité sur le marché", prédit ainsi Patrick Pouyanné.


(c) AFP

Commenter Les majors pétrolières restent prudentes malgré d'énormes bénéfices


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    dimanche 15 mai 2022

    Saudi Aramco annonce un bénéfice net en hausse de 82% au 1T

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche un bond de 82% de son bénéfice au premier trimestre, porté par la flambée des cours...

    jeudi 05 mai 2022

    Le bénéfice trimestriel de Shell dopé par la flambée des cou…

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a publié jeudi un bénéfice net part du groupe en hausse de 26% au premier trimestre...

    jeudi 31 mars 2022

    Chine: forte hausse des bénéfices des groupes pétroliers

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé en 2021 des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la...

    dimanche 20 mars 2022

    Arabie: le bénéfice net annuel 2021 d'Aramco dépasse les niv…

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche une hausse de 124% de son bénéfice net en 2021 par rapport à 2020, dépassant les...

    lundi 28 février 2022

    Le géant mexicain Pemex réduit ses pertes en 2021

    Mexico: Le géant pétrolier public mexicain Pemex, qui traîne une dette de 109 milliards de dollars, a réduit ses pertes de 56%...

    vendredi 18 février 2022

    Eni: bénéfice net de 6,12 milliards d'euros en 2021

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a publié vendredi un bénéfice net de 6,12 milliards d'euros (6,41 milliards de francs suisse)...

    jeudi 17 février 2022

    Repsol est revenu dans le vert en 2021 grâce aux prix élevés…

    Madrid: Le groupe pétrolier Repsol a enregistré l'an dernier ses meilleurs résultats en dix ans grâce à la hausse des cours du...

    vendredi 11 février 2022

    🏢 Les géants du pétrole renouent avec les bénéfices... et le…

    Les "super majors" pétrolières ont enregistré des bénéfices stratosphériques en 2021, profitant à plein de la flambée des cours de l'or...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 20 mai 2022 à 22:27

    Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et...

    vendredi 20 mai 2022 à 14:12

    L'ex-chancelier Gerhard Schröder quitte le conseil d'adminis…

    Moscou: La compagnie pétrolière publique russe Rosneft a annoncé vendredi que l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder et l'homme d'affaires allemand Matthias Warnig l'avaient...

    vendredi 20 mai 2022 à 11:56

    Le pétrole en pause, pris dans des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi, coincés dans une fourchette de prix élevés, entre les craintes d'une récession qui éroderait...

    vendredi 20 mai 2022 à 09:30

    La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole russe à…

    Pékin: La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole en provenance de Russie à des prix avantageux, selon les données d'expédition et...

    jeudi 19 mai 2022 à 21:00

    Très volatil, le pétrole se reprend avec le repli du dollar

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en nette hausse, dans le sillage...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:48

    Le pétrole se reprend avec les tensions sur l'offre

    Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi, après un net recul la veille, les craintes quant à l'approvisionnement en or noir rattrapant...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:22

    L'augmentation du pétrole russe vers l'est réduit les ventes…

    Téhéran: Les exportations de brut iranien vers la Chine ont fortement chuté depuis le début de la guerre en Ukraine, Pékin privilégiant...

    jeudi 19 mai 2022 à 17:35

    La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter du p…

    Moscou: La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter des fournitures supplémentaires de pétrole afin d'ajouter à ses stocks stratégiques...

    jeudi 19 mai 2022 à 11:45

    Le pétrole poursuit sa baisse, lesté par les craintes d'un r…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi, poursuivant leur recul de la veille, freinés par les craintes d'un ralentissement économique mondial qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite