Menu
A+ A A-

ExxonMobil et Chevron en route vers leur meilleure année depuis 2014

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil et Chevron ont annoncé vendredi de gros profits trimestriels, suggérant qu'ils sont en voie pour enregistrer leur meilleure année après deux ans à se serrer la ceinture face au plongeon des prix du pétrole.
Leurs profits ont augmenté à une vitesse effrénée dans le sillage du rebond des prix du baril du pétrole, qui s'est vendu en moyenne à 48,16 dollars à New York lors des trois derniers mois, en hausse de 6,7% sur un an.

Ils ont flambé d'environ 50% au troisième trimestre, ExxonMobil enregistrant un bénéfice net de 3,97 milliard de dollars et Chevron un gain de 1,95 milliard.

Leur rival français Total a également fait part vendredi d'un bond de 39% à 2,72 milliards de dollars de son bénéfice net.

"La trésorerie se trouve à un tournant positif, avec la production de pétrole et de gaz qui augmente et les investissements qui baissent", a déclaré John Watson, le PDG de Chevron qui doit prochainement quitter ses fonctions.

La hausse des prix de l'or noir est alimentée par la décision fin 2016 de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres pays partenaires, dont la Russie, de réduire leurs extractions pour limiter l'offre sur le marché mondial.

Le cartel et ses partenaires se réuniront à nouveau le 30 novembre à Vienne pour évoquer une prolongation de l'accord au-delà de mars 2018, une décision qui semble de plus en plus probable.

Au vu de ces vents favorables, les analystes de Factset estiment que les cinq plus grosses majors pétrolières occidentales - Exxon, Chevron, Total, BP et Royal Dutch Shell -- devraient gagner plus de 50 milliards de dollars de bénéfices en 2017. Ce sont leurs meilleurs profits combinés depuis 2014, année où le baril du pétrole s'est vendu pour la dernière au-dessus du seuil de 110 dollars.

Convaincre les marchés


Outre le prix du baril, la rentabilité des majors est essentiellement nourrie par la chasse aux coûts et un virage vers le raffinage marqué par le renoncement aux méga-projets dans l'exploration de nouveaux gisements d'hydrocarbures pour des projets moins ambitieux et moins coûteux.

L'enveloppe destinée aux investissements a diminué de 2,7% à 14,08 milliards de dollars lors des neuf premiers mois de l'année chez Exxon, et de 22% à 13,4 milliards chez Chevron.

Les géants pétroliers limitent en outre désormais le recours aux sous-traitants et demandent aux sociétés de services pétroliers comme Schlumberger, Halliburton et Baker Hughes, filiale de General Electric, de brader les prix de leurs technologies utilisées dans le forage de puits pétroliers.

Il y a également l'arrivée aux commandes d'une nouvelle génération de dirigeants, qualifiés de "gestionnaires".

Ils ont en commun d'avoir fait leurs armes dans le raffinage, qui comprend les stations-services. C'est le cas de Darren Woods, qui a succédé à Rex Tillerson chez ExxonMobil, et de Michael Wirth qui prendra ses fonctions le 1er février chez Chevron. Ce dernier a notamment été vice-président exécutif de la division en charge des activités de raffinage et de la production de produits chimiques.

Total et Shell sont également dirigées par des anciens "raffineurs".

Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui profite aux raffineurs.

Au troisième trimestre, le bénéfice opérationnel de cette activité s'est envolé de 70,3% à 1,81 milliard de dollars chez Chevron, et constitue ainsi le gros des profits.

La production et l'exploration pétrolière ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes, même si elles montrent des signes de redressement, en affichant par exemple un bénéfice opérationnel de 1,80 milliard de dollars chez Exxon au troisième trimestre.

Cette activité a été longtemps la vache à lait des majors mais est devenue déficitaire lors des deux dernières années, en raison de l'effondrement des prix et des dépréciations d'actifs.

Il reste toutefois encore aux majors pétrolières à convaincre les marchés financiers de la pérennité de leurs bénéfices alors qu'elles ne disposent pas de contrats les couvrant contre l'instabilité des prix du brut.

Le titre Exxon a perdu plus de 8% depuis le début de l'année et celui de Chevron plus de 3% alors même que les indices boursiers américains alignent les records.


(c) AFP

Commenter ExxonMobil et Chevron en route vers leur meilleure année depuis 2014


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    La major Chevron rachète sa compatriote Anadarko pour 33 milliards

    vendredi 12 avril 2019

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a cassé sa tirelire vendredi pour racheter sa compatriote Anadarko: pour 33 milliards de dollars, elle renforce sa position dans le gaz naturel liquéfié (GNL) et dans la région riche en pétrole du...

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 01 avril 2019

    Saudi Aramco: bénéfice net de 111,1 milliards de dollars en …

    Dubaï: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a dévoilé lundi pour la première fois ses comptes aux agences de notation dans la...

    jeudi 14 mars 2019

    Paie doublée pour le patron de Shell en 2018

    Londres: Le directeur général de Royal Dutch Shell a vu sa rémunération plus que doubler l'an passé à plus de 20 millions...

    vendredi 08 mars 2019

    Le groupe parapétrolier CGG réduit sa perte en 2018

    Paris: Le groupe parapétrolier CGG, qui évalue notamment les ressources en hydrocarbures du sous-sol pour le compte des compagnies pétrolières, a réduit...

    lundi 04 mars 2019

    Loukoïl: le bénéfice net en hausse de près de 50% en 2018

    Moscou: Le numéro deux russe du pétrole, le groupe privé Loukoïl, a publié lundi un bénéfice net en hausse de 48% pour...

    vendredi 15 février 2019

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    jeudi 07 février 2019

    Total: le bénéfice 2018 grimpe porté par les cours et la pro…

    Paris: Le groupe pétrolier et gazier Total a annoncé jeudi un bénéfice 2018 en forte hausse, porté par la progression des cours...

    mardi 05 février 2019

    Rosneft: bénéfice net plus que doublé en 2018

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mardi avoir plus que doublé son bénéfice net en 2018, profitant comme l'ensemble...

    mardi 05 février 2019

    BP multiplie presque par 3 son bénéfice en 2018

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a annoncé mardi un bénéfice multiplié quasiment par trois en 2018, dopé comme l'ensemble du secteur...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    Exxon étudie la vente de champs gaziers et pétroliers au Nigeria

    mardi 02 avril 2019

    New York: Exxon Mobil a récemment discuté de la vente d'un ensemble de champs gaziers et pétroliers au Nigeria, alors que le groupe américain cherche à se concentrer sur le pétrole de schiste aux Etats-Unis et des gisements prometteurs en...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2019 à 06:06

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, dopés par des informations faisant état d'une baisse du...

    jeudi 18 avril 2019 à 22:21

    Les prix du pétrole montent avant un week-end prolongé

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé jeudi et affiché une nouvelle semaine de hausse à la veille...

    jeudi 18 avril 2019 à 16:32

    Les prix du pétrole divergent dans un marché indécis

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, à la veille du long week-end pascal vendredi et lundi.

    jeudi 18 avril 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu avant un long week-end pascal

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens alors que le marché britannique sera fermé vendredi et lundi...

    jeudi 18 avril 2019 à 06:38

    Les cours du pétrole inertes en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole n'évoluaient guère jeudi en Asie en dépit de la baisse des réserves américaines de brut, les analystes...

    mercredi 17 avril 2019 à 22:24

    Le pétrole recule, privilégie la production russe aux stocks…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mercredi malgré un recul des stocks américains, les courtiers s'interrogeant sur l'avenir...

    mercredi 17 avril 2019 à 17:21

    Recul surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont enregistré une baisse surprise la semaine dernière et les importations ont chuté...

    mercredi 17 avril 2019 à 12:14

    Le pétrole grimpe avant les données officielles sur les stoc…

    Londres: Le prix du pétrole de Brent bondissait mercredi en cours d'échanges européens à son plus haut niveau en cinq mois, galvanisés...

    mercredi 17 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mercredi en Asie, après des estimations d'une baisse inattendue des réserves de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite