Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongation des quotas

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des limites de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d'autres producteurs.
Le prix du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a pris 40 cents à 50,73 dollars sur le contrat pour livraison en juin au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a avancé de 27 cents à 53,87 dollars sur le contrat pour livraison en juillet à l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le principal moteur vient de l'OPEP qui, fondamentalement, est prête et souhaite étendre les limites actuelles de production neuf mois de plus", a commenté Bart Melek de TD Securities.

Dernier élément en date sur ce sujet qui agite le marché depuis plusieurs semaines: l'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'OPEP, qui vise à faire remonter les cours du brut, a indiqué lundi le ministre du Pétrole, Jabbar Al-Luaibi.

Au sein de l'OPEP, l'Irak, deuxième producteur du cartel, était un des derniers pays à ne pas avoir pris d'engagement formel en ce sens.

Le cartel pétrolier doit décider jeudi de la prolongation d'un accord de limitation des extractions entré en vigueur en janvier pour une durée initiale de six mois et auquel 11 pays producteurs, dont la Russie, se sont joints.

L'Arabie saoudite, membre dominant de l'OPEP et premier exportateur de pétrole au monde, s'est dite confiante dimanche sur la prolongation des quotas.

"Cela a déjà fait grimper les attentes sur cette rencontre", ont commenté les experts de Commerzbank dans une note.

Ces limites de production ont pour objectif de faire remonter le cours du baril en résorbant l'excès d'offre sur le marché.

Menace du schiste américain


Autre facteur, les cours ont franchit des seuils techniques vendredi et ont continué depuis sur leur bonne lancée, selon Kyle Cooper de IAF Advisors.

Le baril a terminé au-dessus de la barre symbolique des 50 dollars à New York vendredi, ce qui ne lui était plus arrivé depuis près d'un mois.

"Bien qu'il soit désormais largement attendu que l'OPEP et ses partenaires décident, lors de leurs réunions du 25 mai, de reconduire l'accord pour neuf mois, il reste à savoir comment le pétrole de schiste américain réagira", a par ailleurs prévenu Lukman Otunuga, de FXTM.

Le pétrole de schiste américain, dont l'arrivée sur le marché avait déséquilibré l'offre, avait dans un premier temps poussé le cartel à inonder le marché de brut pour faire chuter les prix et ruiner la coûteuse production américaine.

Mais la résistance inattendue de l'industrie du schiste avait forcé l'OPEP à limiter sa production pour faire remonter les prix à travers l'accord de limitation, une mesure qui n'est pour l'instant pas parvenue à écluser les réserves mondiales.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 22 octobre 2018 à 21:50

Le pétrole, en petite hausse, peine à anticiper l'issue de l…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en petite hausse lundi alors que le marché tentait de prédire les potentiels...

lundi 22 octobre 2018 à 20:09

Les prix des carburants refluent en France

Paris: Les prix des carburants routiers ont reflué la semaine dernière après leurs hausses récentes, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 22 octobre 2018 à 16:26

Le pétrole recule, le marché hésite face aux tensions améric…

Londres: Les cours du pétrole effaçaient lundi en cours d'échanges européens leurs gains du début de séance alors que le marché peine...

lundi 22 octobre 2018 à 12:16

Le pétrole monte, les tensions entre Ryad et Washington inqu…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a évoqué "des mensonges...

lundi 22 octobre 2018 à 11:11

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" …

Moscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le...

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

vendredi 19 octobre 2018 à 16:15

Le pétrole remonte, mais des prévisions de demande en baisse…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un marché...

vendredi 19 octobre 2018 à 12:44

Le pétrole remonte, mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un...

vendredi 19 octobre 2018 à 09:12

Norvège: la production de pétrole chute en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a fortement reculé en septembre en raison de travaux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite