Menu
RSS
A+ A A-

Esso France a presque triplé son bénéfice net en 2016

prix du petrole ParisParis: Le raffineur Esso SAF, filiale française du géant pétrolier américain ExxonMobil, a dégagé un bénéfice net presque triplé en 2016 grâce à des effets stock positifs, malgré une activité en repli sous l'effet de la baisse du prix des produits pétroliers.
Le résultat net est ressorti à 276 millions d'euros l'an dernier, contre 100 millions d'euros l'année précédente, pour un chiffre d'affaires en recul de 10% à 11,1 milliards d'euros, a annoncé le groupe jeudi.

Cette performance est soutenue par la forte progression du résultat opérationnel, qui s'est établi à 385 millions d'euros (dont 250 millions d'euros d'effets stocks positifs), près de trois fois plus que les 137 millions enregistrés en 2015.

Hors effets stocks et autres éléments d'ajustement, le résultat opérationnel ajusté a toutefois baissé de 20% à 120 millions d'euros.

"Dans un contexte de repli des marges de raffinage, la baisse du résultat opérationnel ajusté du groupe limitée à 30 millions d'euros, reflète l'amélioration de la performance opérationnelle au second semestre et une réduction des charges d'exploitation", a néanmoins affirmé Esso SAF dans un communiqué.

Ses deux raffineries françaises, à Gravenchon (Seine-Maritime) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), ont traité au total 14,7 millions de tonnes de pétrole brut l'an dernier (sur une capacité totale de 18,5 millions de tonnes), tandis que les ventes de produits raffinés ont atteint 24,4 millions de m3, des niveaux stables sur un an.

Les grèves du printemps dans le secteur du raffinage, qui ont épargné les deux sites du groupe, ont eu un impact "assez limité", générant surtout des problèmes d'approvisionnement, a commenté le PDG d'Esso SAF, Hervé Brouhard, lors d'une conférence de presse.

La filiale à près de 83% d'ExxonMobil a dit poursuivre "ses efforts de réduction et de maîtrise des coûts" dans un contexte de surcapacités en Europe, rappelant être toujours "exposé aux incertitudes concernant l'évolution du prix du pétrole brut et du dollar, à la volatilité des prix des produits pétroliers et des marges de raffinage".

"Nous avons proposé de ne pas distribuer de dividende au titre de l'année 2016. (...) La priorité est la reconstitution de nos réserves considérablement réduites après les résultats négatifs des dernières années", a expliqué M. Brouhard: la perte nette cumulée sur les quatre exercices depuis 2013 s'élève à 176 millions d'euros.

Après la cession de son réseau français de stations-service et de ses activités d'avitaillement d'aéroports régionaux en France, l'entreprise entend poursuivre son recentrage sur son coeur de métier, le raffinage, et continuer à développer ses ventes intérieures.

Ainsi, la cession de l'activité de distribution de produits pétroliers aux particuliers de Worex, qui représente environ 15% des volumes de cette filiale d'Esso, contre 85% pour la vente en gros, est à l'étude, selon Esso SAF.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

Qatar Petroleum signe un accord sur l'Argentine avec Exxon

dimanche 03 juin 2018

Doha: Qatar Petroleum, géant énergétique détenu par l'Etat du Qatar, a signé dimanche un accord pour acquérir 30% des filiales d'Exxon Mobil en Argentine.

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

lundi 16 juillet 2018 à 12:30

Le pétrole recule dans un marché incertain

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché volatil, alors que les sanctions américaines contre l'Iran...

lundi 16 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie dans un contexte d'inquiétudes sur une augmentation de la production et un éventuel...

vendredi 13 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole monte mais n'évite pas une lourde chute hebdomada…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé vendredi, tentant, en vain, de limiter le net recul hebdomadaire observé...

vendredi 13 juillet 2018 à 16:21

Le pétrole se stabilise, le marché hésite

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi dans un marché indécis entre tensions commerciales et risques de perturbation de l'offre, notamment...

vendredi 13 juillet 2018 à 12:29

Le pétrole recule, le marché s'inquiète de la demande mondia…

Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi alors que les investisseurs s'inquiètent de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis...

vendredi 13 juillet 2018 à 05:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie, dans un contexte d'inquiétudes sur la guerre commerciale entre la Chine et les...

jeudi 12 juillet 2018 à 21:48

Le pétrole se reprend timidement après un plongeon la veille

NYC/Cours de clôture: Le cours du pétrole londonien s'est repris jeudi tandis que le cours new-yorkais a encore peiné, au lendemain d'un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite