Menu
RSS
A+ A A-

Rosneft prévoit une hausse de près de 50% de ses investissements en 2017

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft prévoit d'augmenter de près de 50% le montant de ses investissements en roubles cette année pour lancer de nouveaux gisements, après avoir atteint une production record l'an dernier, a indiqué lundi son patron Igor Setchine.
Le groupe contrôlé par l'Etat russe prévoit des investissements de 1.100 milliards de roubles en 2017, soit 17,2 milliards d'euros au cours actuel, contre 750 milliards de roubles (11,8 milliards d'euros) en 2016, puis de 1.300 milliards de roubles (20,4 milliards d'euros) en 2018, a déclaré M. Setchine lors d'une rencontre avec le président Vladimir Poutine retransmise à la télévision.

"Une attention particulière sera portée à la mise en exploitation de nouveaux gisements", a-t-il expliqué.

Il a précisé que la production d'hydrocarbures du groupe avait atteint un niveau record pendant l'année 2016 malgré "une grande volatilité sur le marché des hydrocarbures", à 265 millions de tonnes équivalent pétrole (soit plus de 5 millions de barils par jour), dont 210 millions de tonnes de pétrole et 67 milliards de m3 de gaz.

Il n'a pas précisé quel était le niveau actuel de production du groupe après l'accord entre la Russie et autres grands pays exportateurs de pétrole pour réduire l'offre et soutenir les prix.

En 2016, les investissements ont porté "essentiellement sur l'intensification du forage en Sibérie Occidentale et pour les nouveaux projets" avec au total 1.300 puits mis en service, soit 43% de plus qu'un an plus tôt et un nombre record, a souligné Igor Setchine, un proche du président russe.

Ces activités ont permis d'augmenter les réserves du groupe de 290 millions de tonnes, selon lui.

Après avoir grossi en avalant les ruines du groupe Ioukos de l'opposant Mikhaïl Khodorkovski démantelé par la justice au début des années 2000, Rosneft a connu en 15 ans une croissance considérable de manière parfois controversée.

L'an dernier, il a pris le contrôle de son concurrent Bachneft, sixième producteur russe d'hydrocarbures privatisé par l'Etat à la suite d'une procédure judiciaire visant son ex-propriétaire.

Malgré les sanctions le visant à cause de la crise ukrainienne, il a aussi vu l'arrivée à son capital fin 2016 d'un consortium comprenant un fonds souverain du Qatar et le négociant en matières premières Glencore par une opération de privatisation très opaque.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 octobre 2018 à 06:58

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés à la baisse, mardi en Asie, après que l'Arabie saoudite malmenée par l'affaire Khashoggi eut...

lundi 22 octobre 2018 à 21:50

Le pétrole, en petite hausse, peine à anticiper l'issue de l…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en petite hausse lundi alors que le marché tentait de prédire les potentiels...

lundi 22 octobre 2018 à 20:09

Les prix des carburants refluent en France

Paris: Les prix des carburants routiers ont reflué la semaine dernière après leurs hausses récentes, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 22 octobre 2018 à 16:26

Le pétrole recule, le marché hésite face aux tensions améric…

Londres: Les cours du pétrole effaçaient lundi en cours d'échanges européens leurs gains du début de séance alors que le marché peine...

lundi 22 octobre 2018 à 12:16

Le pétrole monte, les tensions entre Ryad et Washington inqu…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a évoqué "des mensonges...

lundi 22 octobre 2018 à 11:11

Pétrole: l'Arabie saoudite n'a "aucune intention" …

Moscou: L'Arabie saoudite n'a "aucune intention" de mettre en place un embargo sur le pétrole comme en 1973, a déclaré lundi le...

vendredi 19 octobre 2018 à 21:44

Le pétrole remonte, mais glisse sur la semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés vendredi sans empêcher une glissade sur la semaine, dans un contexte...

vendredi 19 octobre 2018 à 16:15

Le pétrole remonte, mais des prévisions de demande en baisse…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un marché...

vendredi 19 octobre 2018 à 12:44

Le pétrole remonte, mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens sans effacer leurs lourdes pertes de la semaine dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite

Est-ce que l'Opep fixe les prix du pétrole ?

Le mercredi 26 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Alors que les prix du pétrole ont grimpé à leur plus haut niveau en quatre ans, le président américain Donald Trump a accusé l'Opep d'"arnaquer le reste du monde". Quel est le rôle de cette organisation ?

Lire la suite