Menu
RSS
A+ A A-

Rosneft prévoit une hausse de près de 50% de ses investissements en 2017

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft prévoit d'augmenter de près de 50% le montant de ses investissements en roubles cette année pour lancer de nouveaux gisements, après avoir atteint une production record l'an dernier, a indiqué lundi son patron Igor Setchine.
Le groupe contrôlé par l'Etat russe prévoit des investissements de 1.100 milliards de roubles en 2017, soit 17,2 milliards d'euros au cours actuel, contre 750 milliards de roubles (11,8 milliards d'euros) en 2016, puis de 1.300 milliards de roubles (20,4 milliards d'euros) en 2018, a déclaré M. Setchine lors d'une rencontre avec le président Vladimir Poutine retransmise à la télévision.

"Une attention particulière sera portée à la mise en exploitation de nouveaux gisements", a-t-il expliqué.

Il a précisé que la production d'hydrocarbures du groupe avait atteint un niveau record pendant l'année 2016 malgré "une grande volatilité sur le marché des hydrocarbures", à 265 millions de tonnes équivalent pétrole (soit plus de 5 millions de barils par jour), dont 210 millions de tonnes de pétrole et 67 milliards de m3 de gaz.

Il n'a pas précisé quel était le niveau actuel de production du groupe après l'accord entre la Russie et autres grands pays exportateurs de pétrole pour réduire l'offre et soutenir les prix.

En 2016, les investissements ont porté "essentiellement sur l'intensification du forage en Sibérie Occidentale et pour les nouveaux projets" avec au total 1.300 puits mis en service, soit 43% de plus qu'un an plus tôt et un nombre record, a souligné Igor Setchine, un proche du président russe.

Ces activités ont permis d'augmenter les réserves du groupe de 290 millions de tonnes, selon lui.

Après avoir grossi en avalant les ruines du groupe Ioukos de l'opposant Mikhaïl Khodorkovski démantelé par la justice au début des années 2000, Rosneft a connu en 15 ans une croissance considérable de manière parfois controversée.

L'an dernier, il a pris le contrôle de son concurrent Bachneft, sixième producteur russe d'hydrocarbures privatisé par l'Etat à la suite d'une procédure judiciaire visant son ex-propriétaire.

Malgré les sanctions le visant à cause de la crise ukrainienne, il a aussi vu l'arrivée à son capital fin 2016 d'un consortium comprenant un fonds souverain du Qatar et le négociant en matières premières Glencore par une opération de privatisation très opaque.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

lundi 16 juillet 2018 à 12:30

Le pétrole recule dans un marché incertain

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché volatil, alors que les sanctions américaines contre l'Iran...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite