Menu
A+ A A-

L'Opep condamnée à prendre une décision

prix du petrole AlgerAlger: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est condamnée à prendre une décision pour stabiliser le marché et la réunion du cartel mercredi à Alger en sera le premier pas, a indiqué dimanche le ministre algérien de l'Energie.
Dans un contexte de prix bas dus à une surabondance de l'offre, les cours du pétrole risquent de chuter encore si le cartel ne se décide pas à limiter sa production, a prévenu Noureddine Boutarfa lors d'une conférence de presse à Alger.

Aucune entreprise (pétrolière) ne pourra résister si les prix restent à moins de 50 dollars (le baril), a prévenu le ministre, qui estime que le bas niveau des cours entraîne quotidiennement entre 300 et 500 millions de dollars de pertes pour les pays de l'OPEP.

L'espoir que les membres de l'OPEP parviennent à un accord pour limiter leur production à Alger a récemment soutenu les prix de l'or noir mais les doutes des investisseurs sur les chances de succès de cette réunion informelle ont fait chuter les cours du brut vendredi à New York.

Tous les pays de l'OPEP sont d'accord pour stabiliser les prix, a assuré M. Boutarfa. C'est la responsabilité de chacun de faire des efforts.

La meilleure des solutions est un gel de la production du cartel, a préconisé le ministre algérien.

Récemment, ses homologues vénézuélien et irakien ont également soutenu l'idée d'un gel de la production dans le but de faire repartir les cours du pétrole à la hausse.

Le ministre algérien a expliqué que l'Arabie saoudite -le plus gros producteur du cartel- avait fait une proposition, qu'il a qualifiée de très responsable, de revenir à sa production du mois de janvier 2016, soit une réduction de 500.000 barils par jour.

Il a aussi assuré que l'Iran souhaitait rejoindre un accord, même s'il cherche à augmenter sa production depuis la fin de la levée des sanctions internationales dans le cadre du dossier nucléaire.

Il n'y aura pas d'échec de la réunion d'Alger, qui a lieu en marge du Forum international de l'énergie, a par ailleurs prévenu M. Boutarfa. Si on arrive à un accord, c'est très bien. Si on arrive à des éléments d'accord, c'est très bien aussi.

Et si un consensus se dégage, rien n'interdit qu'elle se transforme, séance tenante, en réunion extraordinaire pour qu'une décision soit actée, a ajouté le ministre.

D'après lui, l'Algérie, qui entretient des bonnes relations avec l'ensemble des membres de l'organisation, jouera un rôle de facilitateur entre les pays membres du cartel, dont certains ont des problèmes d'ordre politique, comme l'Iran et l'Arabie saoudite.

L'OPEP regroupe quatorze pays qui produisent près d'un tiers du pétrole brut pompé dans le monde et tentent d'influer sur les cours de l'or noir en coordonnant leur production.

(c) AFP

Commenter L'Opep condamnée à prendre une décision


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite