Menu
A+ A A-

BP voit son bénéfice bondir en 2013 mais trébuche au quatrième trimestre

prix-du-petrole LondresLondres: Le géant pétrolier britannique BP a vu son bénéfice net bondir en 2013 mais a lourdement trébuché en fin d'année sous le poids de dépréciations et de marges en berne dans le raffinage.
Et signe que les conséquences financières de la marée noire de 2010 sont encore loin d'avoir été absorbées, le groupe a légèrement relevé le montant de ses provisions.

L'an dernier, le bénéfice net de BP a plus que doublé à 23,451 milliards de dollars contre 11,017 milliards en 2012, un exercice plombé par l'amende record de plus de 4,5 milliards de dollars payée aux Etats-Unis pour la marée noire de 2010, a indiqué le groupe mardi dans un communiqué.

Mais sur le seul quatrième trimestre, son bénéfice a en revanche chuté de 30% à 1,042 milliard en raison d'une dépréciation liée à l'abandon d'un bloc au large du Brésil, dont l'exploration s'est avérée infructueuse et d'une nouvelle baisse des marges dans le raffinage qui a fait plonger dans le rouge l'activité aval.

Au-delà du raffinage et des dépréciations, les résultats de BP ont été également pénalisés par le programme de cessions d'actifs du groupe qui avait annoncé en octobre son intention de vendre d'ici fin 2015 quelque 10 milliards de dollars d'actifs en plus des 38 milliards déjà vendus pour faire face aux conséquences financières de la marée noire.

BP a en revanche bénéficié de la croissance de sa production en mer du Nord, en Angola et dans le Golfe du Mexique, ainsi que de la forte hausse des résultats du russe Rosneft dont il détient près de 20%.

Mais dans l'ensemble, la production du groupe a baissé de 2,7% sur l'année à 2,256 millions de barils par jour et devrait encore reculer en 2014, notamment en raison des cessions.

BP a enregistré une solide performance opérationnelle sur l'ensemble de 2013 (...) Ces réussites soutiennent nos objectifs financiers pour 2014 et posent les fondations d'une poursuite de la croissance d'un cash flow durable, a déclaré le directeur général de BP, Bob Dudley.

Si ces chiffres sont dans l'ensemble en ligne avec les attentes, les résultats du quatrième trimestre n'ont pas répété la plaisante surprise du troisième, a commenté Richard Hunter de Hargreaves Lansdown Stockbrokers. Des marges de raffinage plus faibles ont été associées à des dépréciations plus élevées alors que BP a intensifié l'exploration tandis que le programme précédemment annoncé de cessions d'actifs a eu un impact inévitable.

A la Bourse de Londres, le titre BP cédait 1,62% à 465,9 pence, vers 10H00 GMT, dans un marché en repli de 0,12%.

Sur le front des conséquences financières de la marée noire, le groupe a annoncé une révision en hausse de 200 millions de dollars du montant total des provisions à 42,7 milliards. Un montant qui devrait certainement encore grimper alors qu'il ne reste plus que 700 millions de dollars dans le fonds d'indemnisation de 20 milliards mis en place en 2010 sous pression de l'administration américaine.

D'autant plus qu'une cour d'appel américaine a confirmé mi-janvier l'accord d'indemnisation conclu en 2012 dont BP conteste l'application par l'expert nommé par la justice.

La plateforme Deepwater Horizon, opérée par BP au large de la Nouvelle-Orléans, avait explosé puis coulé en avril 2010, faisant 11 morts et créant la plus grosse marée de noire de l'histoire des États-Unis.

Malgré cette chute de ses bénéfices en fin d'année, BP a décidé de verser à ses actionnaires un dividende de 9,5 cents au titre du quatrième trimestre, en hausse de 5,5%. Sur l'ensemble de l'année, le dividende a progressé de 10% à 36,5 cents. Le groupe a en outre encore 1,2 milliard de dollars à dépenser dans le cadre de son programme de rachats d'actions de 8 milliards annoncé en mars.

mg/mcj

BP






Commenter BP voit son bénéfice bondir en 2013 mais trébuche au quatrième trimestre


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 31 août 2020

    Les chinois PetroChina et Sinopec dans le rouge au premier s…

    Pékin: Les deux géants chinois du pétrole Sinopec et PetroChina ont fait état d'importantes pertes au premier semestre, alors que le prix...

    jeudi 27 août 2020

    Loukoïl: résultats trimestriels plombés par le virus et la c…

    Moscou: Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl a publié jeudi des pertes nettes et un chiffre d'affaires divisé par deux au...

    dimanche 09 août 2020

    Chute des prix du pétrole: bénéfice net de Saudi Aramco au 2…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a fait état dimanche d'une chute de 73,4 % de son bénéfice net au deuxième...

    vendredi 07 août 2020

    Maurel et Prom: lourde perte au 1er semestre avec la chute d…

    Paris: Le producteur français d'hydrocarbures Maurel & Prom a annoncé vendredi être tombé dans le rouge avec une lourde perte au premier...

    mardi 04 août 2020

    BP essuie une perte massive et baisse son dividende dans un …

    Londres: Le géant pétrolier BP a subi une perte massive de 16,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, conséquence de la crise...

    vendredi 31 juillet 2020

    Secoué par la chute du pétrole, ExxonMobil subit la pire per…

    New York: La major américaine ExxonMobil, affectée par la chute des cours du brut générée par la pandémie de coronavirus et les...

    vendredi 31 juillet 2020

    Chevron, subit une perte nette de 8,3 milliards de dollars a…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, lestée par plusieurs charges liées entre autres au plongeon des cours de l'or noir ou...

    jeudi 30 juillet 2020

    Shell subit une perte abyssale de 18,1 milliards au 2e trime…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars (16,5 milliards...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière britannique BP

    La demande de pétrole mondiale pourrait déjà avoir atteint son pic (BP)

    lundi 14 septembre 2020

    Londres: La demande de pétrole dans le monde pourrait avoir déjà atteint son pic et ne plus cesser de décliner en raison des conséquences de la pandémie et de la transition énergétique, estime lundi le géant britannique des hydrocarbures BP.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite