Menu
RSS
A+ A A-

AIE relève légèrement sa prévision de demande mondiale pour 2012

prix-du-petrole Paris Paris : L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement relevé mercredi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2012, car en dépit des incertitudes économiques, le Japon devrait consommer davantage d'or noir en raison de l'arrêt de ses centrales nucléaires.

En revanche, sa prévision de croissance de la demande mondiale pour 2011 a été un peu revue à la baisse, à +1,4%, en raison du ralentissement de la croissance mondiale et de prix encore élevés.

Alors qu'elle avait encore relevé sa prévision le mois dernier, l'AIE, qui représente les intérêts des pays industrialisés, estime désormais que la consommation en 2011 devrait augmenter de 1,2 million de barils par jour (mbj) à 89,5 mbj.

Dans son rapport mensuel publié mercredi, l'AIE explique au contraire que pour 2012, la demande devrait croître de 1,6 mbj, soit 1,8%, à 91,1 mbj. L'agence avait livré mi-juillet sa première prévision pour 2012, qui était alors d'une hausse de 1,5 mbj.

Les arrêts de réacteurs nucléaires au Japon vont être compensés en 2011 et 2012 par une utilisation plus importante du pétrole pour générer de l'électricité, soit environ 250.000 barils par jour de plus qu'en temps normal, détaille l'AIE.

Cela compense un ajustement à la baisse des prévisions de la consommation des Etats-Unis et de la Chine.

Mais si le PIB mondial devait progresser autour de 3% au lieu des 4% prévus pour 2011/2012, cela "diminuerait la demande mondiale de 300.000 barils par jour en 2011 et de 1,3 mbj en 2012", prévient l'AIE, reconnaissant que son scénario de croissance actuel "peut sembler optimiste vu le climat du moment".

En effet, en dehors de la situation exceptionnelle au Japon, qui le poussera à consommer davantage de pétrole, les différents indicateurs plaident plutôt pour un tassement de la demande.

"En plus de la pression exercée par des prix du pétrole élevés, le gonflement des dettes souveraines et un paysage fiscal assez incertain dans les pays développés ont, pour le moment, entamé la confiance des consommateurs et entraîné une rigueur économique accrue", détaille l'AIE.

"En outre, les pays émergents ont commencé à ralentir, alors que les effets en décalé des mesures monétaires prises pour freiner l'inflation persistent", ajoute-t-elle.

La crainte d'une croissance ralentie, aux Etats-Unis et dans le monde, a récemment fait chuter les cours du pétrole. Mercredi matin, le baril de "light sweet crude" pour livraison en septembre valait 81,02 dollars et celui du Brent de la Mer du Nord 104,41 USD.

Selon l'AIE, l'offre mondiale de pétrole a de son côté progressé en juillet de 100.000 barils par jour à 30,05 mbj, la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ayant quasiment retrouvé le niveau qu'elle avait avant le début du conflit en Libye.

Revoyant en légère baisse sa prévision de demande pour 2011 et 2012, l'Opep a affirmé pour sa part mardi que, sous l'impulsion de l'Arabie Saoudite et de l'Angola, le cartel avait pompé 30,07 mbj le mois dernier, un niveau supérieure de 0,7 mbj à celui précédent le conflit en Libye.

En juin, les membres de l'AIE avaient décidé de puiser dans leurs stocks stratégiques pour compenser l'arrêt des exportations libyennes. Dans son rapport mensuel, l'agence explique qu'elle n'a pas prolongé cette mesure, mais que ce n'est pas non plus "officiellement terminé". Elle espère y voir plus clair sur la situation du marché d'ici septembre.

jq



(AWP / 10.08.2011 10h31)


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Le Français Total s'est officiellement désengagé d'Iran

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, après le...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite