Menu
A+ A A-

Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa réponse à l'attaque iranienne, ainsi que par un nouveau bond inattendu des stocks américains de brut.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin a reculé de 3,03%, pour clôturer à 87,29 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mai, a lui cédé 3,12%, à 82,69 dollars.

L'or noir vient ainsi d'enregistrer trois séances de baisse consécutives depuis l'offensive aérienne de l'Iran sur Israël, samedi soir. Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. sont retombés mercredi, à leur plus bas niveau en clôture depuis trois semaines.

"Le marché avait déjà intégré une attaque majeure sur Israël car Téhéran l'avait annoncée", explique, dans une note, Edoardo Campanella, d'UniCredit. En outre, "il a été rassuré par l'ampleur limitée des dégâts ainsi que par les efforts diplomatiques (...) pour empêcher une escalade des tensions."

Dans ce contexte, le marché a basculé mercredi après que le média en ligne Axios a rapporté que le gouvernement israélien avait envisagé, lundi, de donner le feu vert à une riposte contre l'Iran, avant de renoncer, selon John Kilduff, d'Again Capital.

Après une réunion du cabinet de guerre israélien, des officiels ont indiqué au gouvernement Biden que l'Etat hébreux avait préféré attendre avant d'agir, selon Axios.

"Il semble que cet épisode s'achève sans réplique significative, ce qui réduirait sensiblement les tensions dans la région et sur le marché du pétrole", a réagi John Kilduff.


A cette accalmie s'est ajouté le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), qui a fait état d'une quatrième hausse hebdomadaire d'affilée des stocks de brut aux États-Unis, de 2,7 millions de barils cette fois.

Les stocks américains ont grimpé de près de 15 millions de barils en net sur la période.

Le bond inattendu de la semaine dernière est en bonne partie attribuable à un ajustement statistique, qui a ajouté 8,1 millions de barils supplémentaires aux statistiques de l'offre la semaine dernière.

Plutôt serein sur l'offre, pour l'instant, le marché s'inquiète de la demande chinoise, qui reste incertaine. "On continue à voir des chiffres mitigés", souligne John Kilduff, qui interrogent sur la santé économique de la Chine.

Pour Sophie Lund-Yates, d'Hargreaves Lansdown, le récent reflux des cours du brut tient aussi à la perspective d'un prolongement de la politique monétaire agressive de la banque centrale américaine (Fed), faute d'avoir jugulé l'inflation.

"Cela calme les inquiétudes autour de la demande", qui souffre généralement lorsque les taux d'intérêt sont élevés, ce qui est le cas en ce moment.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les stocks américains



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite