Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitique

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que les tensions géopolitiques persistent et que de nouvelles séries de sanctions sont imposées.
Vers 09H30 GMT (11H30 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en juin perdait 0,63% à 86,74 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mai, baissait de 0,68%, à 82,13 dollars.

Les prix des deux références mondiales plient "face aux préoccupations macroéconomiques générales", commente Ole Hvalbye, analyste chez Seb.

Si l'analyste admet que "la récente chute des prix peut paraître quelque peu surprenante", il rappelle que la veille, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), a fait état d'une quatrième hausse hebdomadaire d'affilée des stocks de brut aux États-Unis, de 2,7 millions de barils cette fois.

L'augmentation des stocks américains a tendance à peser sur les prix du brut.

🇺🇸 Les investisseurs gardent également en tête le récent rebond de l'inflation aux États-Unis, ce qui pourrait conduire à un prolongement de la politique monétaire agressive de la banque centrale américaine (Fed), faute d'avoir jugulé la hausse des prix.

🇮🇱 Néanmoins, les tensions géopolitiques après l'attaque lancée contre Israël le week-end dernier restent scrutées par le marché.


🇮🇷 Les États-Unis vont imposer de nouvelles sanctions visant l'Iran, a annoncé mardi la Maison Blanche, indiquant "s'attendre" à ce que ses alliés fassent bientôt de même.

Le G7 doit montrer "une réaction" après l'attaque "sans précédent" de l'Iran contre Israël, a aussi estimé jeudi la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock lors d'une réunion du forum en Italie.

Ole Hvalbye souligne cependant "l'incertitude entourant l'application de ces sanctions", jetant un doute sur la probabilité d'un arrêt complet des exportations Iraniennes.

🇨🇳 "Environ 80% des exportations Iraniennes sont destinées à des raffineries indépendantes en Chine, ce qui suggère que les sanctions américaines pourraient avoir une efficacité limitée si la Chine ne s'y plie pas", explique-t-il.

🇻🇪 En parallèle, les États-Unis ont annoncé mercredi réimposer des sanctions contre les secteurs pétroliers et gaziers vénézuéliens, estimant que le gouvernement du président Nicolas Maduro poursuivait sa politique de répression de l'opposition.

L'administration du président Joe Biden revient ainsi sur l'allègement des sanctions annoncé dans le sillage d'un accord conclu en octobre entre les représentants du président Maduro et ceux de l'opposition sur la tenue, au cours du 1er semestre, d'une élection présidentielle libre et équitable.

Les exportations vénézuéliennes "devront être vendues avec une décote pour attirer les acheteurs chinois de pétrole brut, étant donné que les raffineurs indiens et les grandes sociétés chinoises éviteront à nouveau les cargaisons vénézuéliennes", affirment les analystes de DNB.

"La réimposition des sanctions américaines est un revers évident pour l'industrie pétrolière nationale", notent-ils, bloquant selon eux les perspectives de croissance de la production.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitique



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite