Menu
A+ A A-

Le pétrole accélère, entre baisse des stocks américains et menace de l'Iran

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi, mercredi, réveillés par l'appel de l'Iran à un embargo pétrolier sur Israël et la chute des stocks de brut américains sous l'effet d'une hausse des exportations et de la demande intérieure.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a pris 1,77%, pour clôturer à 91,50 dollars.

Son équivalent américain, le West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), avec échéance en novembre, a lui gagné 1,91%, à 88,32 dollars.

Les deux références sont au plus haut depuis deux semaines.

🇮🇷 Selon des propos rapportés par le site Didban Iran, le ministre Iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, a appelé les pays à population à majorité musulmane à boycotter Israël, notamment en suspendant leurs livraisons d'or noir à l'Etat hébreux.

"Cela suscite des craintes de voir le conflit s'étendre et perturber les approvisionnements" en pétrole, a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Déjà orientés dans le vert, les cours ont pris encore un peu plus de vitesse après la publication du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Le document a fait état d'une diminution de 4,5 millions de barils des stocks de brut aux États-Unis la semaine dernière, alors que les analystes n'anticipaient qu'une baisse de 550.000 barils.


"Le marché a été dopé par ce chiffre, mais aussi celui des produits raffinés, en repli plus marqué qu'attendu", a expliqué Andy Lipow.

Les stocks d'essence ont ainsi baissé de 2,4 millions de barils, alors que les analystes n'attendaient qu'un léger recul de 100.000 barils.

Cette inflexion des stocks s'explique par le rebond des exportations de brut (+72% sur une semaine), au plus haut depuis huit mois, mais aussi par un bon des livraisons de produits raffinés aux États-Unis, chiffre considéré comme baromètre de la demande intérieure américaine.

Ces dernières ont fortement augmenté (+11%), pour s'afficher à leur plus haut niveau depuis 20 mois. Jamais cet indicateur n'était monté à une telle hauteur à cette période de l'année, selon les données de l'EIA, qui le publie depuis 1990.

"Le pétrole va rester une destination prisée à Wall Street, dans la mesure où la situation de l'offre et de la demande plaide pour une hausse" des cours, a commenté, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

🇨🇳 Côté demande, outre les États-Unis, l'analyste a également cité la Chine, où la dernière livraison de données macroéconomiques a mis en évidence une croissance plus élevée que prévu au troisième trimestre.

Les ventes de détail et la production industrielle sont, par ailleurs, également ressorties, en septembre, à un niveau plus élevé qu'anticipé par les économistes.

(c) AFP

Commenter Le pétrole accélère, entre baisse des stocks américains et menace de l'Iran



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 30 mai 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, les inquiétudes sur l'inflation américai…

    Londres: Les prix du pétrole glissaient légèrement jeudi avant la publication de données économiques clefs aux États-Unis, les inquiétudes quant à une reprise...

    mercredi 29 mai 2024 à 21:40

    Les cours du pétrole se tassent alors que les taux obligatai…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui dans un premier temps ont poursuivi leur hausse mercredi, poussés par les risques géopolitiques...

    mercredi 29 mai 2024 à 19:00

    🔎 Analyse du rachat de Marathon Oil par Conocophillips pour …

    New York: L'industrie pétrolière et gazière américaine poursuit sa consolidation avec une nouvelle fusion d'envergure: le géant Conocophillips a dévoilé mercredi une...

    mercredi 29 mai 2024 à 18:20

    🌍 ExxonMobil soutenu par ses actionnaires, après une controv…

    New York: Les actionnaires d'ExxonMobil ont reconduit mercredi lors de leur assemblée générale la totalité du conseil d'administration du géant américain du...

    mercredi 29 mai 2024 à 14:20

    🇺🇸 Conocophillips rachète Marathon Oil pour 22,5 milliards d…

    New York: Le géant pétrolier américain Conocophillips a annoncé mercredi vouloir racheter la totalité de son concurrent Marathon Oil, une opération qui...

    mercredi 29 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole monte avec le risque géopolitique avant l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur progression mercredi, poussés par le risque géopolitique au Moyen-Orient avec une attaque de navire marchant...

    mercredi 29 mai 2024 à 10:20

    🛢️ La demande mondiale de pétrole atteindra son pic dans 10 …

    New York: D'après les analystes de Goldman Sachs, la demande mondiale de pétrole continuera de croître au moins pendant la prochaine décennie...

    mercredi 29 mai 2024 à 08:40

    🌍 Exxonmobil ou les écologistes: les actionnaires à l'heure …

    New York: Les actionnaires d'Exxonmobil vont avoir l'occasion lors de leur assemblée générale mercredi de montrer ce qu'ils pensent de la manière...

    mardi 28 mai 2024 à 22:55

    Le pétrole monte, entre réunion de l'Opep+ et tensions géopo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi, aiguillonnés par la prochaine réunion de l'OPEP+ sur les coupes de production et...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite