Menu
A+ A A-

Le pétrole monte, poussé par l'étroitesse du marché

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole montaient légèrement mercredi, poussés par l'étroitesse du marché, la réduction de l'offre provenant de l'Arabie saoudite et de la Russie, et des premiers chiffres sur les réserves commerciales américaines.
Vers 10H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, prenait 0,60% à 85,42 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, gagnait 0,66% à 81,91 dollars.

Les deux références mondiales de l'or noir ont toutes les deux atteint mercredi leur plus haut niveau en plus de trois mois.

L'OPEP (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole) a "enregistré une baisse de la production de quelque 900.000 barils par jour selon une enquête de Bloomberg, la majorité de cette baisse provenant, sans surprise, de l'Arabie saoudite", souligne John Evans, analyste chez PVM Energy.

Et l'Arabie saoudite pourrait annoncer la prolongation de sa réduction volontaire de sa production d'un million de barils par jour lors de la réunion du comité ministériel conjoint de suivi de l'OPEP et ses alliés (OPEP+), prévue vendredi.

Le royaume avait en effet annoncé ses précédentes réductions de production au début du mois de juin, puis des prolongations la première semaine de juillet. Une potentielle annonce d'une nouvelle prolongation des coupes pour le mois de septembre devrait donc intervenir au début du mois, selon les analystes.

"Le resserrement de l'offre est visible sur le marché pétrolier", affirment les analystes d'ANZ, d'autant que la Russie, autre poids lourd de l'alliance OPEP+ semble également mettre "en oeuvre son plan de réduction de la production de 500.000 barils par jour".


"Cette situation pourrait être aggravée par le fait que le brut russe Oural tombe en dessous du plafond de prix du G7", poursuivent-ils.

Autre préoccupation pour le marché: la fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mardi soir que les stocks de brut avaient baissé d'environ 15,4 millions de barils la semaine achevée le 28 juillet, et ceux d'essence d'environ 1,7 million de barils.

Pour les analystes de DNB, il s'agit là de chiffres "clairement haussiers" pour les cours du brut, car si cette "baisse massive" des stocks est confirmée, "il s'agira de la plus grande baisse jamais enregistrée".

Les données de l'API sont réputées moins fiables que la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), attendue plus tard dans la journée.

Les analystes tablent sur une baisse beaucoup plus modeste de 1,05 million de barils des réserves commerciales de brut, et de 1,55 million de barils d'essence, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, poussé par l'étroitesse du marché



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite