Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or noir russe pourraient faire rebondir les prix.
Vers 16H55 GMT (17H55 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars cédait 1,43% à 85,42 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, cédait quant à lui 1,48% à 78,50 dollars.

Si les prix restaient quasi-immobiles lundi, plusieurs acteurs du marché s'inquiétaient des suites possibles après une attaque de drones contre un site militaire à Ispahan, grande ville du centre de l'Iran, dans un contexte de tensions liées au dossier nucléaire.

"Le risque d'escalade du conflit pourrait conduire à des perturbations dans le détroit d'Ormuz, par lequel passe 20 millions de barils par jour", préviennent les analystes de Goldman Sachs.

"En cas d'absence d'escalade visible, les prix devraient toutefois rester calmes", ajoutent-ils.

🇷🇺 Autre risque géopolitique qui pourrait faire monter les cours, l'embargo de l'Union européenne et le plafonnement des prix par les pays riches du G7 sur les produits pétroliers russes entreront en vigueur dimanche.

"Jusqu'à présent, les exportations russes se sont maintenues", note Mark Haefele, analyste chez UBS, mais "nous pensons qu'il va devenir de plus en plus difficile pour la Russie de compenser la perte des clients européens".

La production russe devrait donc selon UBS diminuer à moins de 9 millions de barils par jour en 2023, contre plus de 10 millions début 2022 et 9,77 millions en décembre.


La guerre menée par la Russie en Ukraine devrait avoir un effet de longue durée sur le marché de l'énergie, entre diminution de l'offre et croissance plombée.

De son côté, le géant énergétique britannique BP a diminué de 2,3% ses prévisions de consommation énergétique en 2035 dans le monde par rapport à celles publiées l'an passé.

La demande mondiale de pétrole pourrait atteindre 93 millions de barils par jour en 2035, soit 5% moins que BP ne le prévoyait en 2022.

🔥 Du côté du gaz, le contrat à terme du TTF néerlandais, référence du marché européen, grimpait de 2,30% à 56,70 euros le mégawattheure (MWh).

"La consommation de gaz a rebondi", les températures s'étant refroidies en Europe après un début d'hiver clément, commente Mark Cus Babic, analyste chez Barclays.
(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 10 avril 2024 à 20:55

    Le pétrole en hausse malgré le bond des stocks et l'inflatio…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré un gain, mercredi, la menace d'une escalade entre Iran et Israël l'emportant sur...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite