Menu
A+ A A-

Le gaz en légère baisse malgré les interruptions de livraison, le pétrole recule

cours du petroleLondres: Le gaz naturel européen baissait un peu mercredi, malgré l'interruption des livraisons russes via Nord Stream 1, l'Europe ayant fait état de stocks de gaz plus rapidement remplis que prévu.
Vers 12H40 GMT (14H40 HEC), le TTF néerlandais, référence du marché européen, cédait 3% à 248,995 euros le mégawattheure (MWh).

Depuis son récent sommet depuis le début de la guerre en Ukraine atteint la semaine passée à plus de 342 euros le MWh, le gaz a chuté d'environ 27%.

Comme annoncé par le géant russe Gazprom, le flux de gaz russe est effectivement tombé à zéro via Nord Stream 1 aux premières heures de la matinée mercredi. L'interruption doit durer trois jours.

L'Europe a toutefois souligné que ses niveaux de stockages globaux de gaz sont en avance sur le calendrier prévu, "atteignant une moyenne de 80% de remplissage, ce qui était l'objectif du 1er novembre", note Wei Xiong, de Rystad Energy.

A la même époque l'année dernière, les réserves n'étaient remplies qu'à 66%, selon l'analyste.

"Le risque pour l'approvisionnement hivernal de l'Europe demeure toutefois", nuance-t-il, étant donné les faibles livraisons en provenance de Russie, et l'UE pourrait être confronté "à la concurrence des importateurs asiatiques à l'approche de l'hiver".

Le PDG de Gazprom Alexeï Miller a affirmé mercredi que le gazier augmente constamment les approvisionnements via le gazoduc Power of Siberia vers la Chine, au-delà des quantités quotidiennes contractuelles.


"La non-reprise des flux samedi serait un coup dur pour ce qui s'annonce déjà comme un hiver difficile et coûteux", affirme également Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Les prix du pétrole étaient quant à eux une nouvelle fois lestés mercredi par l'inflation et les craintes de récession qui pourraient affecter la demande.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre perdait 3,45% à 95,88 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en septembre baissait quant à lui de 2,97%, à 88,92 dollars, glissant sous les 90 dollars le baril.

L'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en août, à 9,1% sur un an, a annoncé Eurostat mercredi, laissant craindre pour la vigueur de la demande en or noir.

La veille, "l'hypothèse d'un affaiblissement général de la demande avait également conduit à une nouvelle séance volatile pour le pétrole" sur fond d'inflation et de resserrement des taux des banques centrales, d'après Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor.

Cette baisse intervient une semaine après que les cours du pétrole ont été do^pés par les déclarations du ministre saoudien de l'Énergie Abdelaziz ben Salmane, laissant entendre que l'OPEP+, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, pourrait réduire sa production.

"Tel un navire abandonné en mer, le marché pétrolier ne parvient pas à maintenir un cap stable", a résumé Stephen Brennock.

(c) AFP

Commenter Le gaz en légère baisse malgré les interruptions de livraison, le pétrole recule



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite