Menu
A+ A A-

L'Iran et des nuages sur la demande font baisser le pétrole

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rétrogradé mercredi, dans un marché qui se prépare à un possible accord sur le nucléaire iranien et s'inquiète de la demande aux Etats-Unis et en Chine.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a perdu 2,83%, pour clôturer à 96,49 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en octobre, a lâché 2,28%, à 89,55 dollars.

Les traders "anticipent une période brutale pour la croissance mondiale", a expliqué, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

En Chine, l'indice PMI d'activité dans les services a sensiblement reculé en août, tandis que l'indicateur pour l'activité manufacturière est resté lui en-deçà de 50, ce qui montre une contraction de l'activité.

"Les indices PMI indiquent que l'économie chinoise a continué à peiner en août et nous n'avons rien vu jusqu'à présent qui pourrait présager d'un tournant en septembre", a observé, dans une note, Craig Botham, de Pantheon Macroeconomics.

Les opérateurs ont aussi vu dans le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) des signes d'une demande molle, qui entretient l'angoisse d'un coup d'arrêt de l'activité économique, selon Phil Flynn, de Price Futures Group.

Bien qu'en progression sur une semaine, la demande de produits raffinés au États-Unis demeure inférieure de plus de 12% à son niveau de l'an dernier à la même époque.


L'information a supplanté celle d'une baisse plus élevée que prévu des réserves commerciales de brut aux États-Unis, qui ont fondu de 3,3 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur 950.000 barils seulement.

Mais pour M. Flynn, c'est avant tout la perspective d'un compromis sur le nucléaire iranien qui déprimait les cours.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, a déclaré mercredi qu'il espérait un accord "dans les jours à venir".

Quant au président américain Joe Biden, il s'est entretenu, mercredi toujours, sur le même sujet, avec le Premier ministre israélien Yaïr Lapid.

Pour le marché, "il semble que le gouvernement Biden soit prêt à tout pour obtenir un accord avec l'Iran", a expliqué M. Flynn.

Pour Bart Melek, de TD Securities, le retour au calme en Irak après des violences qui ont fait 30 morts à Bagdad, a aussi privé les cours d'un support.

Après plusieurs semaines de divergences, les prix du pétrole et du gaz naturel évoluent de concert depuis quelques jours.
Mercredi, le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, perdait 5,46%, à 239,105 euros le mégawattheure (MWh). Depuis son pic de vendredi, il a chuté de 30%.

Malgré l'arrêt, mercredi, pour trois jours, du gazoduc Nord Stream 1, qui achemine l'essentiel du gaz russe vers l'Union européenne, le marché profite toujours de l'annonce de stocks plus élevés que prévus en Allemagne et en France.

(c) AFP

Commenter L'Iran et des nuages sur la demande font baisser le pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite