Menu
A+ A A-

L'Iran et des nuages sur la demande font baisser le pétrole

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont rétrogradé mercredi, dans un marché qui se prépare à un possible accord sur le nucléaire iranien et s'inquiète de la demande aux Etats-Unis et en Chine.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a perdu 2,83%, pour clôturer à 96,49 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, également avec échéance en octobre, a lâché 2,28%, à 89,55 dollars.

Les traders "anticipent une période brutale pour la croissance mondiale", a expliqué, dans une note, Edward Moya, d'Oanda.

En Chine, l'indice PMI d'activité dans les services a sensiblement reculé en août, tandis que l'indicateur pour l'activité manufacturière est resté lui en-deçà de 50, ce qui montre une contraction de l'activité.

"Les indices PMI indiquent que l'économie chinoise a continué à peiner en août et nous n'avons rien vu jusqu'à présent qui pourrait présager d'un tournant en septembre", a observé, dans une note, Craig Botham, de Pantheon Macroeconomics.

Les opérateurs ont aussi vu dans le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) des signes d'une demande molle, qui entretient l'angoisse d'un coup d'arrêt de l'activité économique, selon Phil Flynn, de Price Futures Group.

Bien qu'en progression sur une semaine, la demande de produits raffinés au États-Unis demeure inférieure de plus de 12% à son niveau de l'an dernier à la même époque.


L'information a supplanté celle d'une baisse plus élevée que prévu des réserves commerciales de brut aux États-Unis, qui ont fondu de 3,3 millions de barils la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur 950.000 barils seulement.

Mais pour M. Flynn, c'est avant tout la perspective d'un compromis sur le nucléaire iranien qui déprimait les cours.

Le chef de la diplomatie de l'Union européenne, Josep Borrell, a déclaré mercredi qu'il espérait un accord "dans les jours à venir".

Quant au président américain Joe Biden, il s'est entretenu, mercredi toujours, sur le même sujet, avec le Premier ministre israélien Yaïr Lapid.

Pour le marché, "il semble que le gouvernement Biden soit prêt à tout pour obtenir un accord avec l'Iran", a expliqué M. Flynn.

Pour Bart Melek, de TD Securities, le retour au calme en Irak après des violences qui ont fait 30 morts à Bagdad, a aussi privé les cours d'un support.

Après plusieurs semaines de divergences, les prix du pétrole et du gaz naturel évoluent de concert depuis quelques jours.
Mercredi, le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, perdait 5,46%, à 239,105 euros le mégawattheure (MWh). Depuis son pic de vendredi, il a chuté de 30%.

Malgré l'arrêt, mercredi, pour trois jours, du gazoduc Nord Stream 1, qui achemine l'essentiel du gaz russe vers l'Union européenne, le marché profite toujours de l'annonce de stocks plus élevés que prévus en Allemagne et en France.

(c) AFP

Commenter L'Iran et des nuages sur la demande font baisser le pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite