Menu
A+ A A-

Omicron, nouvelle menace pour les cours du pétrole

Cours du petroleParis: Les analystes spécialisés ont revu à la baisse leurs prévisions d'évolution des cours du pétrole pour 2022, la propagation du variant Omicron du coronavirus menaçant de freiner la reprise de la demande alors qu'une partie des pays producteurs augmentent leur production, montre vendredi une enquête de Reuters.
Menée auprès de 35 économistes et analystes financiers, elle fait ressortir une prévision de prix moyenne de 73,57 dollars pour le baril de Brent, soit 2% de moins qu'en novembre. Il s'agit de la première baisse enregistrée pour les estimations 2022 depuis le mois d'août.

Le cours du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) est quant à lui attendu à 71,38 dollars en moyenne pour l'année à venir, contre 73,31 dollars dans le consensus de novembre.

"Avec le ralentissement de la croissance de la demande de pétrole, la poursuite de la croissance de l'offre et l'atténuation des tensions sur le marché de l'énergie, nous nous attendons à ce que le solde du marché pétrolier augmente au lieu de diminuer en 2022 et prévoyons donc que les cours s'orientent à la baisse par rapport aux niveaux actuels", explique Norbert Rücker, analyste de la banque suisse Julius Baer.

Le baril de Brent se traite vendredi juste en dessous des 80 dollars et s'achemine vers une hausse de 52% sur l'ensemble de l'année, grâce à la reprise de la demande après la crise du coronavirus.

Mais l'émergence ces dernières semaines du variant Omicron, qui a conduit de nombreux pays à annoncer de nouvelles restrictions sanitaires, pourrait freiner voire interrompre cette reprise si ces mesures sont prolongées ou durcies.

En attendant que le pic de la phase Omicron soit passé, les cours du pétrole devraient rester volatils, explique Edward Moya, analyste senior d'OANDA, ajoutant que le marché doit aussi prendre en compte l'augmentation progressive de la production de l'Opep+.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses grands alliés regroupés sous cette appellation doivent débattre mardi prochain, 4 janvier, de leur stratégie de production. Lors de leur dernière réunion, ils avaient décidé de s'en tenir à une augmentation de l'offre de 400.000 barils par jour (bpj) chaque mois.

"Pour ce qui est de l'offre, la stratégie de l'Opep+, les discussions entre les États-Unis et l'Iran sur le nucléaire et la rapidité de la reprise de la production du schiste américain vont tous jouer un rôle mais ce sera secondaire par rapport à l'évolution de la demande", estime Suvro Sarkar, analyste de DBS Bank.

Les prévisions des économistes et analystes interrogés concernant la croissance de la demande en 2022 s'échelonnent entre 3,2 et six millions de bpj.


(c) Reuters

Commenter Omicron, nouvelle menace pour les cours du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    Pétrole: la Russie annonce une coupe de sa production de 471…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    jeudi 29 février 2024 à 11:40

    Le pétrole en petite baisse après les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement jeudi, lestés par l'accumulation des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée, rappelant que...

    jeudi 29 février 2024 à 08:55

    Technip Energies: résultats marqués par la sortie de Russie

    Paris: Le groupe d'ingénierie et services Technip Energies a annoncé jeudi des ventes et un bénéfice en légère baisse malgré des commandes...

    mercredi 28 février 2024 à 21:25

    Le pétrole en très léger repli après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont très légèrement baissé mercredi après une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis plus...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite