Menu
A+ A A-

Le pétrole continue de décoller en Asie

prix du petrole SingapourSingapour: Les cours du pétrole continuaient de s'envoler jeudi en Asie, portés par une demande en hausse et la décision de Donald Trump de claquer la porte de l'accord nucléaire avec l'Iran.
Vers 04H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en juin, gagnait 57 cents à 71,71 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet, prenait 57 cents également, à 77,78 dollars.

Les deux contrats sont à des niveaux plus vus depuis plus de trois ans.

Le président américain a annoncé le retrait pur et simple des États-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Il a également choisi l'option la plus radicale en rétablissant l'intégralité des sanctions levées, mais aussi en annonçant des sanctions encore plus sévères et en forçant les entreprises étrangères à choisir rapidement entre faire des affaires en Iran, troisième producteur de l'OPEP, ou aux États-Unis.

"Sans surprise, les échanges continuent d'être vigoureux sur le marché du brut car cette décision constitue un risque significatif pour l'offre dans un contexte d'équilibre délicat entre l'offre et la demande", a déclaré Stephen Innes, analyste chez Oanda.

"Si l'on n'observe pas une augmentation de la production de la part des participants au pacte de limitation des extractions OPEP/non OPEP pour compenser la chute de la production vénézuélienne et le déclin attendu des exportations iraniennes, les cours pourraient encore grimper de manière significative".

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a déclaré qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher des pénuries d'approvisionnement.

Les cours sont également portés par un recul des stocks de brut américain, de 2,2 millions de barils, pour la semaine achevée le 4 mai. Cette baisse laisse entendre que la demande augmente chez le plus gros consommateur de brut mondial.

Les tensions géopolitiques font aussi monter les cours.

"Le discours du président Trump ressemblait à la rhétorique en cours avant l'Irak et était un indicateur de risques accrus de guerre au Moyen-Orient", a déclaré Greg McKenna, analyste chez AxiTrader.

"Depuis ce discours, Israël a tiré des missiles sur des cibles iraniennes en Syrie et les Saoudiens ont fait savoir que si les Iraniens avaient l'arme nucléaire, ils chercheraient aussi à l'obtenir".

Mercredi, à Londres, le Brent a terminé à 77,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 2,36 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a pris 2,08 dollars pour finir à 71,14 dollars.


(c) AFP

Commenter Le pétrole continue de décoller en Asie


    Le pétrole en Asie

    mercredi 13 mai 2020

    Le pétrole en Asie pâtit des incertitudes sur la relance aux…

    Singapour: Les prix du pétrole ont baissé mercredi en Asie à la suite de l'avertissement de l'immunologiste en chef de la Maison...

    mardi 12 mai 2020

    Rebond du pétrole après la baisse de la production saoudienn…

    Singapour: Les prix du pétrole ont rebondi mardi matin en Asie à la suite de la décision de l'Arabie saoudite de diminuer...

    vendredi 08 mai 2020

    Le pétrole parti pour une bonne fin de semaine avec le décon…

    Singapour: Le pétrole était à la hausse sur les marchés asiatiques vendredi en raison de signes d'un retour de la demande accompagnant...

      Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 01 décembre 2020 à 13:29

    L'Opep veut croire à un accord malgré le report des discussi…

    Londres: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi dans l'attente de l'issue des discussions entre les pays de l'Opep et leurs alliés...

    mardi 01 décembre 2020 à 12:21

    Le pétrole à l'équilibre, attentif aux discussions de l'Opep…

    Londres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre mardi en première partie de séance européenne, peu perturbés par les atermoiements des...

    mardi 01 décembre 2020 à 10:32

    L'Opep poursuit ses discussions, la réunion Opep+ repoussée …

    Londres: Les 13 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) reprennent mardi leurs discussions pour tenter d'arrêter une position commune...

    lundi 30 novembre 2020 à 23:17

    ExxonMobil inscrit une charge de 17 à 20 milliards USD dans …

    New York: La major pétrolière ExxonMobil, affectée par la chute des prix de l'énergie depuis le début de la pandémie, a décidé...

    lundi 30 novembre 2020 à 22:01

    Le pétrole recule après la première journée du sommet Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé lundi à l'issue de la première journée d'une réunion cruciale de l'Organisation des...

    lundi 30 novembre 2020 à 21:08

    L'Opep remet à mardi ses discussions sur les coupes de produ…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), réunis par visioconférence lundi pour tenter d'arrêter une position commune sur...

    lundi 30 novembre 2020 à 12:32

    Le pétrole recule, les investisseurs prudents avant le somme…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse lundi, alors que le doute plane sur un accord des membres de l'Opep+ qui...

    dimanche 29 novembre 2020 à 06:46

    Or noir: l'Opep au chevet d'un marché toujours déprimé par l…

    Londres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés se réunissent lundi et mardi pour tenter de redonner un peu...

    vendredi 27 novembre 2020 à 20:07

    Le pétrole quasiment stable en attendant l'Opep+

    Cours de clôture: Les deux contrats de référence du pétrole brut ont fini proches de l'équilibre vendredi, dans un marché calme qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 24 novembre 2020 Stimulés par les espoirs suscités par le vaccin, les cours du pétrole ont atteint des niveaux inégalés depuis que la COVID-19 a commencé à se propager en mars et a fait dégringolé la demande de pétrole. Vers 16h00 à Paris, les prix évoluaient à la hausse de plus de 3%.

    En septembre 2020, le prix du pétrole est quasi stable

    Le mercredi 21 octobre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2020, le prix du pétrole en euros se replie (−8,3 % après +0,3 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent de nouveau (+2,3 % après +2,1 %), du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent pour le cinquième mois consécutif (+1,9 % après +4,4 %) et des prix des matières premières alimentaires qui se redressent (+2,6 % après −0,4 %). Le prix du pétrole se replie En septembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se replie (−8,3 % après +0,3 %)...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite