Menu
RSS
A+ A A-

TechnipFMC sort du rouge au 1er trimestre

prix du petrole ParisParis: Le groupe parapétrolier TechnipFMC a publié jeudi un bénéfice net de 95,1 millions de dollars au premier trimestre, contre une perte de 18,7 millions un an plus tôt, et a confirmé l'essentiel de ses objectifs pour l'ensemble de 2018.
Le chiffre d'affaires a reculé de 7,8% sur un an, à 3,125 milliards de dollars, en raison de l'arrivée à terme de différents projets.

Dans son communiqué d'annonce, la direction a retenu surtout un bond des prises de commandes nouvelles (+119%), qui dépassent le chiffre d'affaires du trimestre. Le carnet de commandes du groupe, né en janvier 2017 de la fusion entre le français Technip et l'américain FMC Technologies, a progressé de 12,7%, à 14 milliards de dollars.

Selon un consensus de FactSet, les analystes tablaient sur un résultat net de 158 millions de dollars et un chiffre d'affaires de 3,13 milliards.

La marge brute d'exploitation (Ebitda) de TechnipFMC est restée stable à 12,4% au premier trimestre, tandis que le poids des diverses charges qui lestaient l'exercice précédent a nettement diminué.

"La solidité de nos résultats du premier trimestre témoigne de la vigueur soutenue de notre activité opérationnelle et de l'impact bénéfique des synergies liées à la fusion", s'est félicité dans le communiqué, le directeur général, Doug Pferdehirt.

"Malgré un chiffre d'affaires en baisse, notre marge d'Ebitda ajusté est restée stable d'un exercice à l'autre. Les conditions de marché pour nos activités clés continuent également de s'améliorer", a-t-il expliqué.

Au cours du trimestre, le chiffre d'affaires de la division Subsea (sous-marine) a baissé de 14,3% à 1,18 milliard de dollars, avec une marge Ebitda de 14,6% (-2,7 points).

Celui de la division Onshore/Offshore, dédiée aux installations pétrolières terrestres et marines, s'est replié de 10,8% à 1,6 milliard de dollars avec une marge brute de 13,7% (+5,1 points).

Pour l'exercice en cours, le groupe s'attend toujours à un chiffre d'affaires compris entre 5 et 5,3 milliards de dollars pour la division Subsea et entre 5,3 et 5,7 milliards de dollars pour la division Onshore/Offshore.

Celui de la troisième division, celle des technologies de surface devrait atteindre entre 1,5 et 1,6 milliard de dollars. Il était de 372 millions au premier trimestre.

TechnipFMC a par ailleurs relevé sa prévision de marge pour la branche Onshore/Offshore: il vise désormais au moins 11,5%, contre au moins 10,5% précédemment.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite