Menu
A+ A A-

Le pétrole finit la semaine sur une note calme à New York

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole évoluait en légère baisse vendredi peu après l'ouverture à New York, le marché finissant la semaine sur une note calme après de nombreux mouvements liés notamment aux tensions géopolitiques autour du Kurdistan.
Vers 14H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, perdait 13 cents à 51,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) après avoir entamé la séance au même niveau que la veille.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le baril de Brent échangé à Londres se sont nettement appréciés plus tôt dans la semaine, le pétrole américain grimpant notamment jeudi en séance à son plus haut niveau depuis la mi-avril et le pétrole britannique mardi à son niveau le plus élevé depuis l'été 2015. Ils se sont ensuite repliés sous l'effet de prises de bénéfices.

Le vote massif au Kurdistan en faveur de l'indépendance lors d'un référendum dont les résultats ont été proclamés jeudi a maintenu les prix sous pression.

"Le vote n'est reconnu ni par Bagdad, ni par la Turquie, ni par l'Iran car ils ont eux-mêmes des minorités et craignent des velléités séparatistes", a analysé Commerzbank.

Depuis la proclamation des résultats jeudi, le pouvoir turc qui menaçait de bloquer les exportations de pétrole du Kurdistan transitant par le port turc de Ceyhan, n'a semble-t-il mis en place aucune action.

Plus de 500.000 barils par jour de pétrole kurde sont concernés par cette menace.

Ankara a toutefois indiqué qu'il ne traiterait désormais qu'avec le gouvernement de Bagdad concernant les exportations pétrolières.

"Si la Turquie coupe l'approvisionnement comme elle a menacé de le faire, il faut s'attendre à une nouvelle remontée brutale des cours", a toutefois prévenu Gene McGillian de Tradition Energy.

"Le rééquilibrage du marché a encore du chemin à faire", ont nuancé les analystes de BNY Mellon. "Les réserves de pétrole de l'OCDE ont reculé de 500.000 barils au premier semestre, mais l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a fait remarquer qu'elles partaient de niveaux très élevés, et étaient encore 219 millions au dessus de leur moyenne sur cinq ans", ont-ils souligné.

"La menace d'un manque d'offre à court terme" devrait continuer à soutenir les prix, ont avancé les analystes de Commerzbank. Le pétrole pour livraison en novembre s'échange actuellement environ deux dollars de plus que celui pour livraison en novembre 2018, "ce qui ne rend pas très attractif le fait de stocker du pétrole et incite à réduire les stocks", ont-ils expliqué.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit la semaine sur une note calme à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 janvier 2021 à 21:49

    Le pétrole termine la semaine en marche arrière

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, le marché reprenant son souffle après un début d'année en...

    vendredi 15 janvier 2021 à 16:49

    ExxonMobil soupçonné d'avoir surévalué un important actif

    New York: Le régulateur de la Bourse américaine a ouvert une enquête contre la major pétrolière ExxonMobil pour avoir surévalué l'un de...

    vendredi 15 janvier 2021 à 15:25

    Total claque la porte de l'American Petroleum Institute

    Paris: Le groupe français Total a annoncé vendredi son intention de se retirer du puissant American Petroleum Institute (API), qui regroupe des...

    vendredi 15 janvier 2021 à 12:15

    Le pétrole aborde la fin de semaine en marche arrière

    Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi, le marché reprenant son souffle après un début d'année en fanfare tandis que la pandémie...

    jeudi 14 janvier 2021 à 21:59

    Le pétrole se redresse dans l'espoir de nouvelles mesures d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, qui évoluaient en baisse en début de séance américaine, ont inversé la tendance et fini...

    jeudi 14 janvier 2021 à 17:37

    Le pétrole recule un peu au lendemain de nouveaux records

    Londres: Les prix du pétrole lâchaient un peu de terrain jeudi, au lendemain de nouveaux records en dix mois et demi et...

    jeudi 14 janvier 2021 à 13:43

    Pétrole: la production Opep a progressé en décembre, tirée p…

    Paris: La production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a progressé en décembre, une nouvelle fois tirée par...

    jeudi 14 janvier 2021 à 12:08

    Le pétrole se stabilise après des sommets atteints la veille

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre jeudi, au lendemain de nouveaux records en dix mois et demi et de...

    mercredi 13 janvier 2021 à 21:21

    Le pétrole fait une pause après sept séances de hausses

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en repli mercredi après sept séances de hausse qui ont porté les cours...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 12 janvier 2021 La progression des cours de l’or noir reste soutenue par les engagements de l’OPEP+ à stabiliser le marché pétrolier en optant pour le maintient du niveau de la production actuelle pour les mois de février et mars.

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite

    En novembre 2020, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 21 décembre 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2020, le prix du pétrole en euros se redresse (+5,6 % après −1,6 % en octobre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,4 % après +0,7 %), du fait de ceux des matières premières industrielles qui se redressent (+3,9 % après −0,1 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+0,7 % après +1,5 %). Le prix du pétrole se redresse En novembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+5,6 % après −1,6 %), s’établissant à 36,1 € en...

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite