Menu
A+ A A-

Le pétrole finit la semaine sur une note calme à New York

prix du petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole évoluait en légère baisse vendredi peu après l'ouverture à New York, le marché finissant la semaine sur une note calme après de nombreux mouvements liés notamment aux tensions géopolitiques autour du Kurdistan.
Vers 14H00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, perdait 13 cents à 51,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) après avoir entamé la séance au même niveau que la veille.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. et le baril de Brent échangé à Londres se sont nettement appréciés plus tôt dans la semaine, le pétrole américain grimpant notamment jeudi en séance à son plus haut niveau depuis la mi-avril et le pétrole britannique mardi à son niveau le plus élevé depuis l'été 2015. Ils se sont ensuite repliés sous l'effet de prises de bénéfices.

Le vote massif au Kurdistan en faveur de l'indépendance lors d'un référendum dont les résultats ont été proclamés jeudi a maintenu les prix sous pression.

"Le vote n'est reconnu ni par Bagdad, ni par la Turquie, ni par l'Iran car ils ont eux-mêmes des minorités et craignent des velléités séparatistes", a analysé Commerzbank.

Depuis la proclamation des résultats jeudi, le pouvoir turc qui menaçait de bloquer les exportations de pétrole du Kurdistan transitant par le port turc de Ceyhan, n'a semble-t-il mis en place aucune action.

Plus de 500.000 barils par jour de pétrole kurde sont concernés par cette menace.

Ankara a toutefois indiqué qu'il ne traiterait désormais qu'avec le gouvernement de Bagdad concernant les exportations pétrolières.

"Si la Turquie coupe l'approvisionnement comme elle a menacé de le faire, il faut s'attendre à une nouvelle remontée brutale des cours", a toutefois prévenu Gene McGillian de Tradition Energy.

"Le rééquilibrage du marché a encore du chemin à faire", ont nuancé les analystes de BNY Mellon. "Les réserves de pétrole de l'OCDE ont reculé de 500.000 barils au premier semestre, mais l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a fait remarquer qu'elles partaient de niveaux très élevés, et étaient encore 219 millions au dessus de leur moyenne sur cinq ans", ont-ils souligné.

"La menace d'un manque d'offre à court terme" devrait continuer à soutenir les prix, ont avancé les analystes de Commerzbank. Le pétrole pour livraison en novembre s'échange actuellement environ deux dollars de plus que celui pour livraison en novembre 2018, "ce qui ne rend pas très attractif le fait de stocker du pétrole et incite à réduire les stocks", ont-ils expliqué.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit la semaine sur une note calme à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 mai 2021 à 21:53

    Le pétrole retombe après un pic en deux mois et demi

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés mardi et ont fini dans le rouge après avoir pourtant touché leur...

    mardi 18 mai 2021 à 15:54

    Les actionnaires de Shell valident sa stratégie climatique, …

    Londres: Les actionnaires du géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell ont massivement voté mardi en faveur de sa stratégie climatique, contestée par...

    mardi 18 mai 2021 à 12:16

    Le pétrole stimulé par les réouvertures, au plus haut depuis…

    Londres: Les cours de pétrole retrouvaient mardi des niveaux plus vus depuis près de deux mois et demi, portés par la levée...

    lundi 17 mai 2021 à 22:13

    Le pétrole commence la semaine en hausse, le marché plutôt o…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont progressé lundi dans un marché tablant sur une reprise économique en Europe et aux...

    lundi 17 mai 2021 à 11:44

    Le pétrole commence la semaine en petite hausse

    Londres: Les prix du pétrole avançaient timidement lundi, la hausse restant limitée par la situation sanitaire en Inde qui fait craindre pour...

    vendredi 14 mai 2021 à 22:21

    Le pétrole rebondit, aidé par le dollar et les perspectives …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi après avoir perdu plus de 3% la veille, dans le...

    vendredi 14 mai 2021 à 12:48

    Le pétrole rebondit grâce aux perspectives de reprise améric…

    Londres: Les prix du pétrole repartaient vers le haut vendredi après avoir perdu plus de 3% la veille, les investisseurs tentant de...

    vendredi 14 mai 2021 à 09:50

    Rosneft renoue avec les chiffres noirs au 1er trimestre

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi un bénéfice net de 149 milliards de roubles au premier trimestre de...

    vendredi 14 mai 2021 à 09:09

    USA: redémarrage complet de l'oléoduc Colonial Pipeline

    Washington: Colonial Pipeline, l'opérateur de l'immense oléoduc américain paralysé par une cyberattaque le week-end dernier, a relancé jeudi soir l'ensemble de son...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 3 mai 2021 Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont lundi est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, était stable (0,00%) à 66,76 dollars, à Londres. A New York, le baril américain de WTI pour juin prenait 0,36% à 63,81 dollars.

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    En décembre 2020, le prix du pétrole accélère

    Le mardi 26 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2020, le prix du pétrole en euros accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +2,4 %), du fait de ceux des matières premières industrielles (+8,9 % après +3,9 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires se replient (−1,5 % après +0,7 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En décembre 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) accélère (+13,9 % après +5,6 % en novembre), s’établissant à 41,1 € en...

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite