Menu
A+ A A-

Parapétrolier: Subsea 7 va supprimer 20% de ses effectifs et vendre des navires

prix du petrole norvègeOslo: Le groupe de services pétroliers Subsea 7 a annoncé mardi la suppression d'environ 2.500 emplois, soit près de 20% de ses effectifs globaux, et la vente de jusqu'à un quart de sa flotte en raison de la baisse du prix du pétrole.
L'entreprise, qui a son siège au Luxembourg, mais qui est cotée à la Bourse d'Oslo a justifié ces mesures par des conditions économiques difficiles sur le marché du pétrole et du gaz et par la baisse de la charge de travail.

Il est envisagé que la réduction totale des effectifs globaux soit d'environ 2.500 d'ici au début 2016 par rapport aux 13.000 employés comptabilisés fin 2014, a expliqué Subsea 7 dans un communiqué.

Le groupe n'a pas fourni de détails sur les activités et zones géographiques touchées, indiquant seulement que des consultations avec les salariés avaient commencé en Norvège et en Grande-Bretagne.

Il a aussi fait part de son intention de vendre jusqu'à 11 navires sur une flotte totale qui en compte 39 en activité et cinq autres en construction.

Ces programmes de réduction des coûts nous permettront non seulement de nous adapter aux difficultés de la conjoncture actuelle mais aussi de préserver notre compétitivité et la rentabilité de nos activités sur le long terme, a affirmé le directeur général, Jean Cahuzac.

Cela nous permettra de ressortir plus forts une fois que la courbe se sera inversée. Réduire les effectifs n'est pas une décision que nous prenons à la légère mais c'est nécessaire dans la conjoncture aujourd'hui difficile pour le pétrole et le gaz, a-t-il ajouté.

Comme bon nombre de ses pairs, Subsea 7 pâtit de la baisse du prix du pétrole qui incite les compagnies pétrolières à ralentir nettement leurs efforts d'investissements et à reporter, voire annuler, certains projets.

Le géant pétrolier norvégien Statoil envisage lui-même de supprimer 2.400 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, selon la presse norvégienne.

Selon la DNB Markets, environ 15.000 emplois ont été supprimés dans le secteur pétrolier norvégien depuis 2013. En février, le chômage en Norvège a atteint son plus haut depuis 10 ans, à 4,1%.

En début d'après-midi, l'action Subsea 7 prenait 2,12% à la Bourse d'Oslo.

phy/cbw/nas

SUBSEA 7

STATOIL



(c) AFP


Commenter Parapétrolier: Subsea 7 va supprimer 20% de ses effectifs et vendre des navires


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite