Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York, bénéficiant d'un repli du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole rebondissaient à l'ouverture des échanges mardi à New York, bénéficiant du repli du dollar et de la baisse des marchés obligataires et boursiers.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin gagnait 39 cents à 59,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

En dépit de diverses informations plutôt de nature à faire baisser les cours, les investisseurs jouent la sécurité en achetant des actifs tangibles face à la baisse des marchés obligataires et boursiers, et se réfugient dans les matières premières et de l'or, a souligné John Kilduff, chez Again Capital.

Le rendement des bons du Trésor américain à 30 ans est installé depuis lundi au dessus de 3%, pour la première fois depuis décembre.

En outre le dollar perdait du terrain face à l'euro mardi, ce qui favorise les acheteurs munis d'autres devises puisque les échanges de pétrole brut sont libellés en billets verts.

Matt Smith, chez Schneider Electric, mentionnait aussi parmi les facteurs de hausse un rapport publié lundi soir par le ministère de l'Energie (DoE) annonçant un repli en juin de 86.000 barils par jour au total de la production de pétrole dans sept grands bassins schisteux des Etats-Unis.

Cette prévision semble mal s'accorder avec le ralentissement du rythme de fermeture des puits de forage révélé vendredi par la société de services pétroliers Baker Hughes. Certaines régions, comme le riche bassin de schiste de Bakken (nord des États-Unis), ont même vu le nombre de puits en activité augmenter pour la première fois de l'année la semaine dernière.

Pour les analystes de Commerzbank, le niveau actuel des cours du brut, qui ont repris quelque 40% depuis la mi-mars, est surtout poussé par des positions spéculatives, ce qui donne un potentiel de correction considérable qui pourrait déboucher sur une forte baisse des prix.

D'ailleurs certaines informations sorties mardi semblaient plutôt de nature à faire baisser les cours.

Par exemple la mise en garde lancée lundi par l'ex-ministre qatari du pétrole Abdallah al-Attiyah a contre une réduction unilatérale de la production pétrolière de l'Opep.

Les 12 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole avaient décidé en novembre de maintenir leurs niveaux de production en dépit de la dégringolade des cours. Et l'Arabie saoudite, chef de file d'un cartel qui produit 30% de l'or noir mondial, avait même baissé ses prix afin de conserver voire tenter d'accroître ses parts de marché.

En outre l'Opep devait publier un rapport mensuel sur sa production d'avril, qui selon les analystes de Bloomberg pourrait dépasser l'objectif annoncé de 29,5 millions de baril par jour.

Enfin une trêve devait débuter mardi soir au Yémen, où l'Arabie saoudite a pris la tête d'une coalition arabe contre une rébellion que l'Iran est accusé de soutenir, ce qui pourrait calmer les inquiétudes de nature géopolitique.



(c) AFP


Commenter Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York, bénéficiant d'un repli du dollar



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite