Menu
A+ A A-

Le pétrole en ordre dispersé entre craintes sur la demande et géopolitique

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole évoluaient en ordre dispersé à Londres et à New York lundi, dans un marché restant sous la pression des craintes sur un ralentissement de la demande et surveillant les turbulences géopolitiques.
Vers 16H15 GMT (18H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 102,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 21 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 23 cents, à 93,42 dollars.

Le marché affiche toujours la même tolérance pour les risques géopolitiques qui pourraient affecter l'approvisionnement en brut sur le marché mondial, a remarqué Tim Evans de Citi. Ni la continuation du conflit à la frontière ukrainienne (près de la Russie), ni la victoire militaire des combattants jihadistes de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie, ni l'aggravation des violences en Libye n'ont déclenché de mouvements d'achat, a-t-il souligné.

Les courtiers s'attachent surtout au fait que pour l'instant, l'offre reste abondante sur le marché mondial, en particulier grâce à l'augmentation constante des exportations libyennes.

Les chiffres de production de l'OPEP cette semaine devraient montrer une légère hausse de la production en août, ce qui n'aide pas à la reprise des cours, ont ainsi souligné les analystes de Commerzbank.

Les cours du brut restent par ailleurs sous la pression, comme depuis plusieurs semaines, des inquiétudes sur un ralentissement de la demande de brut après la multiplication de signes reflétant une croissance mondiale à la peine, a relevé Matt Smith de Schneider Electric.

Des informations sur une augmentation des stocks (de pétrole) en Chine, le deuxième consommateur mondial d'énergie, renforcent sans doute l'impression que le marché est sur-approvisionné, a remarqué Tim Evans.

La baisse reste toutefois limitée lundi pour le Brent par les signaux positifs de la Banque centrale européenne après un discours de Mario Draghi montrant qu'il semble plus à l'aise avec l'idée d'un programme de soutien monétaire, a estimé Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

A l'occasion d'un symposium réunissant le gotha des banquiers centrales à Jackson Hole (Etats-Unis) vendredi, le président de l'institution s'est dit confiant dans le paquet de mesures annoncées par la Banque centrale européenne pour dynamiser l'économie de la zone euro, mais il s'est aussi déclaré prêt à ajuster davantage la position de (sa) politique.

Cela pourrait redynamiser un peu la croissance dans la région et pousser les raffineries européennes à augmenter leur cadence, a avancé Carl Larry.

bur-jum/soe/eb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP







Commenter Le pétrole en ordre dispersé entre craintes sur la demande et géopolitique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite