Menu
A+ A A-

Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)

prix-du-petrole LondresLondres: Les États-Unis produiront toute l'énergie qu'ils consommeront en 2035, tandis que le gaz deviendra aux alentours de 2027 leur première source d'énergie au coude-à-coude avec le charbon, ont estimé jeudi les économistes de BP.

"La production énergétique américaine passera de 84% de la consommation en 2012 à 101% en 2035", pronostique l'équipe économique du géant pétrolier dans un ajout au rapport annuel sur la prospective publié mi-janvier.

Sur la période étudiée (2012-2035), la production énergétique aux États-Unis devrait augmenter de 24% - la forte hausse de la production de pétrole (+37%) et de gaz naturel (+45%) compensant le déclin dans le charbon (-20%) - tandis que la consommation sera presque stable (+3%).

"La production de pétrole de réservoirs compacts triplera pour atteindre 4,5 millions de barils par jour (mbj) en 2035", permettant à la production pétrolière de surpasser son précédent pic (1970), tandis que la production de gaz de schiste "va plus que doubler", estiment les économistes de BP.

Selon les prévisions de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), les États-Unis devraient en effet rapidement se rapprocher de leur pic de 1970 (9,6 mbj) puisque la production américaine de brut devrait grimper à 8,4 mbj cette année puis à 9,2 mbj en 2015.

Grâce au gaz de schiste, le gaz naturel "remplacera le pétrole comme premier carburant autour de 2027", passant de 30% de la consommation totale d'énergie aujourd'hui à 35% en 2035. La part du pétrole devrait passer de 36% à 29% tandis que celle du charbon chuterait de 43% à 35%.

"Avec une importante augmentation de la production de pétrole et de gaz naturel, les importations de pétrole vont chuter de 75% à leur plus bas niveau historique et le pays deviendra un exportateur net de gaz naturel dès 2017", prévoient encore les économistes de BP.

Du côté de la consommation, BP pronostique "d'importants déclins pour le pétrole (-18%), le charbon (-12%) et le nucléaire (-17%)" mais de fortes augmentations pour le gaz naturel (+21%) et les énergies renouvelables (+277%).

"Avec d'importantes baisses de la consommation de pétrole et de charbon, les émissions de CO2 émanant de l'usage de l'énergie aux États-Unis vont décliner de 6% à des niveaux inconnus depuis la fin des années 1980", en déduit l'équipe économique de BP.

afp/rp



(AWP / 13.03.2014 19h01)




Commenter Les États-Unis seront autosuffisants en énergie en 2035 (BP)


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

    lundi 24 septembre 2018

    Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite