Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole diverge dans un marché préoccupé par la demande

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, en baisse à Londres et en petite hausse à New York, dans un marché toujours attentif à la situation en Ukraine et à la santé de l'économie chinoise.
Vers 17H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 107,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 70 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le prix du Brent est tombé vers 16H30 GMT à 107,21 dollars, son niveau le plus faible en près de cinq semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 8 cents à 98,07 dollars.

Le cours du WTI tentait de se reprendre jeudi après être tombé la veille en fin d'échanges européens à 97,55 dollars le baril, son niveau le plus faible en près de cinq semaines.

Depuis le début de la semaine, les cours de l'or noir sont plombés par des inquiétudes sur la demande de pétrole de la Chine (deuxième plus gros consommateur et premier importateur au monde) après la publication d'indicateurs macroéconomiques décevants et de nature à faire craindre aux investisseurs un ralentissement plus marqué qu'attendu de la croissance économique chinoise, qui est vue comme le moteur de la croissance mondiale.

Ce mouvement de baisse des prix a été accentué mercredi par l'annonce par le département américain de l'Énergie (DoE) d'une hausse bien plus forte que prévu des stocks de brut aux États-Unis lors de la semaine achevée le 7 mars.

Ces chiffres ont renforcé l'idée que les niveaux élevés de production distancent la croissance économique, ce qui est un élément de nature à peser sur les prix à court terme en alimentant des inquiétudes sur la demande énergétique des États-Unis, notait Jonathan Sudaria, analyste chez Spreadex.

Cependant, le pétrole continuait tout de même d'être soutenu par la situation en Crimée, à trois jours d'un référendum sur l'avenir de la péninsule, désormais quasiment coupée du reste de l'Ukraine.

Les États-Unis et l'Union européenne (UE) sont prêts à prendre lundi des mesures très sérieuses pour répliquer au référendum de dimanche en Crimée qui doit entériner un rattachement à la Russie, a prévenu jeudi le secrétaire d'État américain John Kerry.

L'évolution de la situation est scrutée par les investisseurs car 70% des exportations russes de gaz et de pétrole vers l'Europe transitent par l'Ukraine.






Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite