Menu
A+ A A-

Le pétrole stagne, le gaz poursuit sa baisse

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole stagnaient mercredi, une pause attribuée aux médiations en vue d'une trêve entre Israël et le Hamas, quand le cours du gaz européen poursuivait sa baisse en raison d'un temps doux et de stocks confortables en UE.
Vers 09H55 GMT (10H55 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en avril, prenait 0,05% à 82,81 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en mars, baissait de 0,01% à 77,86 dollars.

"Le marché reste focalisé sur la situation au Moyen-Orient, mais la tendance haussière semble être en pause mercredi", commentent les analystes d'Energi Danmark.

🇮🇱 Les médiateurs internationaux intensifient mercredi leurs efforts en vue d'une trêve entre Israël et le Hamas palestinien dans l'espoir d'éviter un assaut terrestre israélien contre Rafah, dans la bande de Gaza.

Depuis mardi, l'Egypte accueille des représentants des États-Unis, principal soutien d'Israël, et du Qatar, où est basé le chef du Hamas, pour des pourparlers sur une trêve incluant une nouvelle libération d'otages emmenés à Gaza le 7 octobre lors d'une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien contre Israël.

"Bien que des pourparlers de trêve aient débuté au Caire, la poursuite de l'assaut israélien sur Rafah (pourrait entrainer) un regain de tension autour de la mer Rouge, une artère clé du commerce mondial", souligne cependant Tamas Varga, analyste chez PVM Energy.

💲 Energi Danmark note également qu'"un renforcement du dollar américain par rapport aux autres devises principales freine la hausse (des prix) car il car il rend le pétrole lié au dollar plus cher pour les investisseurs étrangers".


🛢️ Les analystes attendent également plus tard mercredi la publication de l'état des stocks hebdomadaires commerciaux américains par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) pour la semaine achevée le 9 février.

La fédération des professionnels du secteur, l'American Petroleum Institute (API), a estimé mardi que les stocks de brut avaient augmenté d'environ 8,52 millions de barils la semaine dernière, et que ceux d'essence avaient diminué de 7,2 millions de barils. Les données de l'API sont réputées toutefois moins fiables que celles de l'EIA.

🔥 Côté gaz naturel, le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, perdait 2,12% à 24,90 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir touché 24,705 euros, un nouveau plus bas depuis juillet 2023.

Outre les prévisions de temps plus doux, les réserves de gaz, pourtant très sollicitées pour le chauffage pendant l'hiver, sont encore remplies à 66,58% en moyenne dans les pays de l'Union européenne, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI).


Commenter Le pétrole stagne, le gaz poursuit sa baisse



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite