Menu
A+ A A-

Le pétrole repart à la hausse, malgré l'inflation américaine

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mardi, faisant fi d'une mauvaise surprise sur l'inflation aux Etats-Unis, certains y voyant le signe que la demande reste soutenue.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a emmagasiné 0,93%, pour clôturer à 82,77 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, avec échéance en mars, a lui gagné 1,23%, à 77,87 dollars.

A la différence de Wall Street, qui a vu les actions plonger, le marché de l'or noir n'a pas pris ombrage d'un indice des prix CPI plus élevé que prévu.

L'inflation a atteint 3,1% sur un an en janvier aux États-Unis, soit au-dessus des 2,9% annoncés par les économistes.

L'indicateur a poussé les opérateurs à revoir leurs projections en matière de politique économique.

Ils ne tablent plus que sur 3 à 4 baisses du taux directeur de la banque centrale américaine (Fed) cette année, alors qu'ils pariaient sur 7 réductions il y a quelques semaines.

"Une baisse n'est pas imminente", a commenté Rubeela Farooqi, de High Frequency Economics, pour qui les banquiers centraux "vont probablement rester patients".


Le prolongement d'une politique monétaire dure laisse souvent présager d'un effet négatif sur la demande, de pétrole notamment.

"Mais on peut aussi voir dans cette inflation plus forte que prévu le fait que l'économie continue de bien se tenir", a proposé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, "ce qui se traduit par une demande de pétrole plus soutenue" qu'escompté.

Dans le même ordre d'idée, les opérateurs ont relevé que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait laissé inchangées ses prévisions de demande d'or noir en 2024, à 104,4 millions de barils par jour.

Le cartel a notamment relevé sa projection pour les États-Unis "du fait d'une amélioration des perspectives de l'économie américaine, qui va avoir un impact positif sur la demande", selon le rapport mensuel.

L'OPEP a également indiqué que la production totale de ses membres s'était contractée de 350.000 barils par jour en janvier par rapport à décembre.

Irak et Koweit ont effectué les coupes les plus importantes, la Libye ayant subi la fermeture temporaire de son principal champ après un mouvement social.

Les cours ont également passé outre le bond du dollar, lui aussi stimulé par la résistance de l'inflation.

Pour Bill O'Grady, de Confluence Investment, "la relation entre dollar et pétrole a changé depuis que les États-Unis sont devenus exportateurs" et n'ont donc plus à subir directement l'impact d'une remontée du billet vert sur leurs importations.

(c) AFP

Commenter Le pétrole repart à la hausse, malgré l'inflation américaine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite