Menu
A+ A A-

Le pétrole se replie, avec la prochaine reprise des exportations irakiennes vers la Turquie

cours de clôture du pétroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en baisse jeudi, sapés par la perspective de la reprise des exportations de pétrole kurde Irakien vers la Turquie, ainsi que par un tableau macroéconomique qui préoccupe.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet s'est contracté de 1,87%, pour clôturer à 74,98 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), avec échéance en juin, a lui perdu 2,32%, à 70,87 dollars.

L'or noir avait pourtant démarré la séance dans le vert, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. prenant jusqu'à 1,29%, avant un retournement à l'approche de la clôture.

"La plus grosse nouvelle, c'est l'Irak", a réagi John Kilduff, d'Again Capital.

Le gouvernement fédéral de Bagdad a formellement demandé à la Turquie la reprise des exportations de pétrole kurde, après avoir finalisé un accord avec la région autonome du Kurdistan d'Irak.

Bagdad et Erbil "attendent désormais la réponse turque pour reprendre les exportations", selon l'administration kurde.

Le transport de brut via l'oléoduc qui relie Kirkouk, en Irak, au port turc de Ceyhan, est interrompu depuis fin mars, après une décision de justice qui a entraîné une crise politique, finalement résolue par un accord entre Bagdad et Erbil.

"Cela représente clairement une importante quantité de pétrole", a souligné John Kilduff, soit environ 450.000 barils par jour.

Outre le dossier Irakien, "des données macroéconomiques molles en Chine et la hausse des suppressions de postes aux États-Unis sont responsables" du repli des cours, selon José Torres, d'Interactive Brokers.

L'inflation est ressortie à 0,1% sur un mois en avril en Chine, soit moins que les 0,3% attendus par les économistes. Quant aux prix à la production, ils ont chuté de 3,6% sur un an en avril, ce qui traduit "un écart entre offre et demande" de biens, selon Duncan Wrigley, de Pantheon Macroeconomics.


"La thèse qui justifiait des prix du pétrole plus élevés s'appuyait, en partie, sur un fort rebond de l'économie chinoise, qui ne s'est pas confirmé" jusqu'ici, observe John Kilduff.

Quant aux États-Unis, le nombre de nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage y a atteint son plus haut niveau depuis octobre 2021 la semaine dernière, selon des chiffres publiés jeudi.

"L'emploi est très lié à la demande d'essence", souligne John Kilduff. "Donc si les chiffres du chômage commencent vraiement à grimper, cela va poser problème."

Pour Edward Moya, d'Oanda, les opérateurs ont fait peu de cas des dernières estimations de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui maintient que la demande moyenne atteindra 101,9 millions de barils par jour cette année.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se replie, avec la prochaine reprise des exportations irakiennes vers la Turquie



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite