Menu
A+ A A-

Le pétrole stable, le gaz bondit toujours

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi, après leur rebond de la veille, les craintes de récession compensant les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et autour de la sécurité énergétique après les fuites sur les gazoducs Nord Stream.
Vers 09H55 GMT (11H55 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre baissait de 0,10%, à 86,18 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison le même mois, perdait 0,25% à 78,29 dollars.

Le contrat à terme du TTF néerlandais, référence du gaz naturel en Europe, évoluait de son côté toujours en forte hausse mercredi d'environ 10%, à 204 euros le mégawattheure (MWh).

Lundi, les deux gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2 reliant la Russie à l'Allemagne sous la mer Baltique ont été touchés par trois fuites majeures, précédées d'explosions sous-marines, près d'une île danoise.

"Les dommages subis par les infrastructures ont renforcé les inquiétudes concernant la sécurité énergétique", expliquent les analystes d'UBS dans une note.

Les prix du brut comme du gaz naturel européen avaient alors rebondi, suite à ces incidents que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié mardi d'actes de "sabotage".

L'Union européenne a promis la "réponse la plus ferme possible".


Aucun des gazoducs n'était en service, l'Allemagne ayant suspendu la certification de Nord Stream 2 après l'invasion russe de l'Ukraine en février, et la Russie ayant cessé de fournir du gaz via Nord Stream 1 depuis fin du mois d'août.

"La question qui se pose pour beaucoup est donc de savoir ce que le sabotage cherchait à accomplir, survenant autour de l'inauguration d'un gazoduc qui livrera du gaz norvégien à la Pologne", souligne Craig Erlam, analyste chez Oanda, le Baltic Pipe.

Ce gazoduc, d'une capacité de 10 milliards de m3 de gaz par an, a été construit pour réduire la dépendance des Européens au gaz russe. Au début de la guerre, la Russie fournissait environ 40% des importations de gaz européennes.

Pour Craig Erlam, analyste chez Oanda, l'accalmie des cours du brut devrait être brève, "la morosité économique" et la vigueur du dollar pesant à nouveau sur les cours du brut.

La directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a prédit mardi une "récession mondiale" alors que le monde est en proie à des "crises multiples".

(c) AFP

Commenter Le pétrole stable, le gaz bondit toujours



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite