Menu
A+ A A-

Le pétrole en ordre dispersé, l'annonce de l'Opep+ a fait long feu

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi, sur un marché qui a déjà digéré l'annonce d'une petite baisse de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés de l'Opep+.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre a abandonné 3,03%, pour clôturer à 92,83 dollars.

Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en octobre également, a lui fini quasiment à l'équilibre (+0,01%), à 86,88 dollars.

Le décalage entre les deux variétés s'explique par le fait que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. n'a pas eu de clôture lundi, jour férié aux États-Unis, alors que le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a pris 2,92%.

La baisse de production de l'OPEP+, qui va diminuer de 100.000 barils par jour à compter d'octobre, "a fait un bon titre hier et plus tôt aujourd'hui, mais ensuite, la réalité a repris le dessus", a expliqué Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

"C'est une réduction symbolique (...) qui n'aura aucun impact sur l'équilibre entre offre et demande", a estimé l'analyste.

Pour Bart Melek, de TD Securites, les opérateurs ont rapidement mis de côté cette annonce pour se concentrer sur les conséquences potentielles sur la demande d'or noir de la nouvelle vague de confinements en Chine.

Plusieurs centaines de millions de Chinois sont désormais sous le coup de restrictions sanitaires dans plus de 70 villes, pour tenter de juguler cette nouvelle vague de cas positifs au Covid-19.


Pour Andrew Lebow, les cours restent actuellement dirigés par les craintes sur la demande en Chine et aux États-Unis, où la consommation de produits raffinés, l'essence en particulier, est sensiblement inférieure à son niveau de l'an dernier.

L'analyste n'exclut pas que les prix trouvent un semblant de soutien à l'approche de seuils techniques importants.

Quant au projet de plafonnement du prix du pétrole russe exporté, que le G7 a officiellement décidé, vendredi, de mettre en place "urgemment", sans plus de précision, les opérateurs en font peu de cas.

"Sur le papier, c'est une idée brillante. Mais en pratique, ça va être très difficile à réaliser", tempère Andrew Lebow, pour qui le système vise, avant tout, à permettre aux États-Unis de limiter les effets des sanctions de l'Union européenne, dont l'entrée en vigueur est prévue début décembre.

"On se la joue dur, mais on a besoin de ces barils avant les élections" législatives de novembre aux États-Unis, résume l'analyste.

Sur le marché du gaz naturel, la référence du marché européen, le TTF néerlandais, se repliait de 2,91%, après un bond de 14,56% la veille, consécutif à l'annonce du report de la réouverture du gazoduc Nord Stream 1, qui assure l'essentiel des approvisionnements de gaz russe en Europe.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en ordre dispersé, l'annonce de l'Opep+ a fait long feu



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    mercredi 10 juillet 2024 à 21:36

    Le pétrole se reprend avec la baisse des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, pour la première fois en quatre séances, revigorés par une...

    mercredi 10 juillet 2024 à 17:10

    🛢️ USA: nouvelle baisse des stocks de pétrole, les raffineri…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole brut se sont de nouveau contractés la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'Agence...

    mercredi 10 juillet 2024 à 16:10

    🛢️ L'Opep table toujours sur une progression de la demande d…

    Paris: La demande de pétrole devrait encore continuer d'augmenter en 2024, indique mercredi le rapport mensuel de l'Opep, le cartel des pays...

    mercredi 10 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole monte légèrement après les premières données sur …

    Londres: Les prix du brut montaient légèrement mercredi, poussés par les premiers chiffres hebdomadaires sur les stocks américains de brut faisant état...

    mardi 09 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole en repli après le patron de la Fed et la tempête …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fléchi mardi, après le passage de la tempête Béryl qui a fait moins de...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite