Menu
A+ A A-

Le pétrole en hausse, avec l'élan des Bourses et des achats de couverture

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, au diapason des Bourses et grâce à des achats de couverture avant le week-end, sur un marché qui reste tendu.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre s'est apprécié de 2,07%, pour clôturer à 101,16 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain, pour livraison en août, a gagné 1,88%, à 97,59 dollars.

"Tous les marchés sont en hausse, en particulier les actions", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

Pour lui, les opérateurs ont accueilli avec soulagement une série de déclarations de membres de la banque centrale américaine (Fed), tous favorables à un relèvement de 0,75 point de pourcentage du taux directeur lors de la prochaine réunion, plutôt qu'un point, comme le craignait le marché.

"Cela éclaircit un peu le tableau quant à la sévérité du ralentissement ou de la récession" à venir qui aurait pu être occasionné par un coup de massue de la Fed contre l'inflation, a-t-il ajouté.

Pour Edward Moya, d'Oanda, l'élan de vendredi était aussi attribuable à de bons indicateurs macroéconomiques américains, notamment les ventes de détail pour juin, qui ont davantage progressé que prévu.

Outre ce développement, le brut a profité d'une inflexion classique pour une dernière séance de la semaine, en particulier en période de forte incertitude, économique et géopolitique.

"Rien de bon ne peut se passer le week-end", a expliqué James Williams, de WTRG Economics, des traders effectuant des achats de couverture pour se prémunir contre une possible variation à la réouverture, dimanche soir.

L'or noir profitait aussi du léger tassement du dollar, incandescent ces derniers jours, la majorité des contrats sur le pétrole étant libellés dans cette devise.


Les cours n'ont pas réagi à l'annonce par Farhat Bengdara, président de la Compagnie Libyenne nationale de pétrole (NOC), de la réouverture des champs pétrolier et des ports, ainsi que de la reprise des exportations.

L'annonce intervient un jour seulement après la prise de fonctions du nouveau patron de la NOC, qui est parvenu à un accord avec les groupes qui avaient provoqué la fermeture de six gisements et terminaux pétroliers.

Personne, sur le marché, ne retenait son souffle en attendant la conclusion de la visite du président américain Joe Biden à Jeddah (Arabie saoudite), où il a rencontré vendredi le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

Bart Melek, de TD Securities, mentionnait des informations de presse selon lesquelles aucune annonce n'était prévue concernant un éventuel relèvement de la production saoudienne de pétrole à l'issue de cette rencontre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en hausse, avec l'élan des Bourses et des achats de couverture


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 03 décembre 2022 à 21:15

    Plafonnement du prix du pétrole russe: insuffisant pour Kiev…

    Kiev: Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a jugé insuffisant samedi le plafonnement du prix de baril de pétrole russe à 60 dollars...

    samedi 03 décembre 2022 à 15:43

    La Russie rejette le plafonnement du prix de son pétrole, pr…

    Moscou: La Russie "n'acceptera pas" le plafonnement du prix du pétrole brut qu'elle exporte et étudie la réponse à apporter à la...

    samedi 03 décembre 2022 à 10:45

    L'Opep+ dans l'incertitude, entre prix en berne et sanctions

    Londres: Nouvelle coupe des quotas de production ou statu quo? L'Opep+ se réunit dimanche dans un contexte délicat, marqué par la chute...

    vendredi 02 décembre 2022 à 23:56

    Accord du G7 et de l'Australie pour plafonner le prix du pét…

    Washington: Les pays du G7, ainsi que l'Australie, se sont entendus vendredi pour plafonner le prix du pétrole russe à 60 dollars...

    vendredi 02 décembre 2022 à 22:54

    Le brut en repli après l'annonce d'un plafonnement des prix …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en léger recul vendredi, après le plafonnement à 60 dollars du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 20:45

    L'UE s'accorde sur un plafonnement des prix du pétrole russe

    Bruxelles: Les pays de l'Union européenne ont trouvé vendredi un accord sur le plafonnement à 60 dollars par baril du prix du...

    vendredi 02 décembre 2022 à 18:25

    La Pologne se rallie à l'accord européen sur le pétrole russ…

    Bruxelles: La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole...

    vendredi 02 décembre 2022 à 17:20

    L'Inde continuera à acheter du pétrole russe, selon une sour…

    Moscou: L'Inde continuera à acheter du pétrole russe et cherchera même à conclure des contrats à long terme dans la mesure où...

    vendredi 02 décembre 2022 à 15:25

    Les revenus pétroliers russes pourraient résister à l'interd…

    Moscou: La production de pétrole russe pourrait chuter de 500 000 à 1 million de barils par jour (bpj) au début de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite