Menu
A+ A A-

Le pétrole franchit la barre des 130 dollars alors que l'UE et les USA envisagent d'interdire le brut russe

prix du petrole New YorkNew York: Les États-Unis ont confirmé qu'ils étaient en pourparlers avec leurs alliés européens en vue de sanctionner potentiellement le pétrole brut russe en réponse à l'agression continue de Moscou en Ukraine, ce qui a fait passer brièvement les prix du pétrole au-dessus de 130 dollars, s'approchant inexorablement de leurs records absolus.
Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, a déclaré dimanche lors de l'émission Meet the Press de la chaîne NBC : "Nous sommes actuellement en pourparlers très actifs avec nos partenaires européens en vue d'interdire l'importation de pétrole russe dans nos pays, tout en maintenant bien sûr un approvisionnement mondial régulier en pétrole."

Les dernières considérations font suite à un flot de sanctions qui ont déjà eu un impact significatif sur l'économie russe, mais qui n'ont pas encore été en mesure d'arrêter l'avancée de Poutine en Ukraine.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von Der Leyen, n'a pas encore pleinement soutenu l'idée, bien qu'elle ait exprimé que l'un des principaux objectifs des sanctions qui ont été imposées jusqu'à présent est de couper les flux de financement de Poutine.

La présidente de la Commission européenne a déclaré sur CNN : "L'objectif est d'isoler la Russie et de rendre impossible à Poutine de financer ses guerres", ajoutant : "Pour nous, il y a maintenant une stratégie forte pour dire que nous devons nous débarrasser de la dépendance des combustibles fossiles de la Russie".

Cette mesure, si elle fait l'objet d'un accord, a longtemps été considérée comme "l'option nucléaire", car une interdiction du pétrole russe pourrait peser sur l'offre mondiale dans un marché déjà tendu.

Les analystes de Bank of America ont noté que si le pétrole russe est coupé, le marché pourrait être confronté à un manque de 5 millions de barils, ce qui pourrait pousser les prix du pétrole à 200 dollars le baril.

La situation est aggravée par l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations avec l'Iran sur un éventuel nouvel accord nucléaire.

Amrita Sen, cofondatrice d'Energy Aspects, un groupe de réflexion, a expliqué : "L'Iran était le seul véritable facteur baissier qui pesait sur le marché, mais si l'accord iranien est maintenant retardé, nous pourrions atteindre le fond du baril beaucoup plus rapidement, surtout si les barils russes restent longtemps hors du marché".



Commenter Le pétrole franchit la barre des 130 dollars alors que l'UE et les USA envisagent d'interdire le brut russe


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite