Menu
A+ A A-

Le pétrole plonge encore à l'approche d'une réunion Opep+

cours de cloture du petrole brent wtiNew York: Les prix du pétrole ont encore fortement reculé mardi, lestés par les incertitudes autour de la capacité des géants mondiaux du pétrole à s'accorder pour réduire leur production lors d'une importante réunion jeudi.
A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour mai a plongé de 9,4%, ou 2,45 dollars, pour clôturer à 23,63 dollars. Il avait déjà lâché 8% lundi.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a reculé de 3,6%, ou 1,18 dollar, pour clôturer à 31,87 dollars, après avoir déjà perdu 3,2% la veille.

Les cours de l'or noir sont touchés de plein fouet par la chute de la demande en énergie à la suite des mesures de confinement imposées pour enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus. Et sur ce sujet, "il reste des incertitudes considérables sur l'ampleur et la durée de la destruction de la demande liée au Covid-19", soulignent les analystes de Société Générale dans une note mardi.

Mais à plus court terme, "il y a encore des incertitudes sur la capacité des membres du groupe Opep+ et d'autres pays producteurs de pétrole à venir autour de la table le 9 avril et à se mettre d'accord pour réduire de façon significative et coordonnée la production mondiale", ajoutent-ils.

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés, dont la Russie, doivent en effet se réunir jeudi en téléconférence pour statuer sur une éventuelle réduction de leurs extractions, une réunion déjà reportée puisqu'elle devait initialement se tenir lundi.

L'agence russe TASS a indiqué mardi que dix pays hors Opep+ ont été invités: le Canada (plus précisément la province d'Alberta), l'Argentine, le Brésil, la Colombie, l'Égypte, l'Indonésie, la Norvège, les États-Unis, le Royaume-Uni et Trinidad et Tobago, ce qui amène certains analystes et opérateurs de marchés à parler d'Opep+++.

"Les principaux producteurs de pétrole, dont l'Arabie saoudite et la Russie, sont disposés à accepter de réduire leur production jeudi, mais seulement si les États-Unis se joignent à l'effort", rappelle Al Stanton, de RBC.

Les volumes évoqués "varient entre 6 et 15 millions de barils par jour", note Tamas Varga, de PVM. Cependant, "le nombre de 10 millions de barils par jour est celui qui ressort le plus".

L'administration américaine pousse en faveur d'un accord entre Ryad et Moscou afin de faire repartir les prix du brut à la hausse et redonner de l'air à l'industrie américaine de pétrole de schiste, en grande difficulté aux niveaux de prix actuels. Mais le gouvernement fédéral n'a pas légalement le pouvoir d'imposer des réductions de production aux nombreuses entreprises américaines du secteur.

Ces dernières n'ont pour l'instant pas vraiment montré qu'elles étaient prêtes à diminuer immédiatement la voilure: selon les derniers chiffres hebdomadaires officiels, le pays extrayait encore fin mars 13 millions de barils par jour, tout près de son niveau record.

Vendredi, l'Arabie saoudite accueillera une réunion virtuelle du G20 sur le même thème, avec pour objectif d'assurer la "stabilité du marché", a indiqué Ryad mardi dans un communiqué.

(c) Afp

Commenter Le pétrole plonge encore à l'approche d'une réunion Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Le conflit au Proche-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières

    Le lundi 30 octobre 2023

    Washington: La guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre, pourrait provoquer un nouveau choc de prix sur les matières premières, a alerté lundi la Banque mondiale (BM), dans son dernier rapport qui y est consacré.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite