Menu
A+ A A-

Le pétrole recule malgré un plongeon des stocks de brut aux Etats-Unis

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse mercredi, les investisseurs reléguant au second plan un rapport montrant une forte baisse de la production et des stocks de brut aux Etats-Unis.
A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en septembre a reculé de 0,89 dollar, ou 1,57%, pour terminer à 55,88 dollars.

A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison à la même échéance a cédé 0,65 dollar, ou 1,02%, pour clôturer à 63,18 dollars.

En légère hausse pendant la majeure partie de la séance, les cours ont piqué du nez peu après la diffusion du rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'informations sur l'Energie (EIA).

Cette baisse "n'est a priori liée à aucune nouvelle particulière", a estimé John Kilduff, courtier en matières premières pour Again Capital. Elle est même un peu étonnante "car elle fait suite à un rapport de nature à faire monter les prix, avec une forte baisse des stocks de brut, et une solide demande d'essence", a-t-il ajouté.

Il est possible, selon lui, que les prix se soient repliés quand le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a dépassé le seuil technique de 57,50 dollars.

"J'imagine que certains acteurs du marché ont voulu engranger quelques profits après avoir réalisé que le recul marqué de la production et des stocks aux États-Unis ne serait que temporaire puisqu'il est la conséquence du passage de la tempête tropicale Barry" sur le Golfe du Mexique et ses côtes mi-juillet, a pour sa part avancé Phil Flynn, spécialiste du marché de l'énergie pour Price Futures Group.

La plupart des plateformes en mer avaient alors dû être évacuées et la navigation des pétroliers avait été temporairement ralentie dans la zone.

Résultat: lors de la semaine achevée le 19 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 10,8 millions de barils pour s'établir à 445,0 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient un recul plus modéré de 4,3 millions de barils.

La production a aussi fortement baissé sur la même période pour s'établir à une moyenne de 11,3 millions de barils par jour (mbj), contre 12 mbj la semaine précédente.

Les acteurs du marché restaient par ailleurs attentifs à l'évolution de la situation dans le Golfe persique, qui traverse une nouvelle période de turbulences depuis l'arraisonnement par l'Iran du Stena Impero, un pétrolier suédois battant pavillon britannique, survenu quinze jours après celui du pétrolier iranien Grace 1 par les autorités britanniques.

Téhéran a laissé entendre mercredi être ouvert à un échange de pétroliers avec Londres.

(c) AwP

Commenter Le pétrole recule malgré un plongeon des stocks de brut aux Etats-Unis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite