Menu
A+ A A-

Saudi Aramco s'offre une émission de dette à sa démesure

prix du petrole ParisParis: A opération monstre, demande record: l'émission obligataire, lancée par le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco pour financer in fine la diversification de l'économie du royaume, a déchaîné l'enthousiasme des investisseurs, prêts à débourser jusqu'à 85 milliards de dollars.
Ce montant record a été atteint peu avant la clôture des opérations mardi, a indiqué une source bancaire à l'AFP.

Selon le ministre saoudien de l'Énergie, le groupe compte effectivement lever 10 milliards de dollars, pour financer notamment une partie de l'acquisition des 70% du groupe de pétrochimie Sabic auprès du fonds souverain saoudien, annoncée le mois dernier.

Jusqu'ici le géant pétrolier n'a pas confirmé ce montant. Il a simplement annoncé une opération de "taille benchmark", ce qui dans le jargon des marchés induit un gros montant, supérieur à un milliard, a rappelé la source bancaire en précisant que les maturités iraient de 3 à 30 ans.

Saudi Aramco veut "établir une présence permanente sur les marchés de capitaux mondiaux", a précisé lundi le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih.

Le royaume n'a pas abandonné l'idée de vendre jusqu'à 5% des actions de Saudi Aramco sur le marché, ce qui lui permettrait d'engranger quelque 100 milliards de dollars et de financer ainsi la diversification de l'économie saoudienne, qui dépend majoritairement de "l'or noir".

Dans l'attente de cette gigantesque entrée en Bourse, repoussée à fin 2020 ou début 2021, la compagnie a annoncé le mois dernier son intention de racheter 70% du groupe de pétrochimie Sabic pour 69,1 milliards de dollars auprès du Fonds public d'investissement saoudien (PIF), le fonds souverain du royaume.

Ce dernier bénéficierait ainsi d'un apport rapide et massif de liquidités pour financer le plan de diversification "Vision 2030" du prince héritier Mohamed ben Salmane (MBS).

Plus grand bénéfice mondial


La société a des arguments pour convaincre, car la première publication de ses comptes en avril a dévoilé un bénéfice net de 111,1 milliards de dollars en 2018, de loin le plus lourd de toutes les entreprises mondiales.

Ce montant dépasse le bénéfice cumulé des cinq poids lourds du pétrole que sont les américains ExxonMobil et Chevron, le britannique BP, l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell et le français Total.

C'est aussi quasiment le double de celui d'Apple (59,3 milliards de dollars pour son exercice décalé 2018).

Pour l'Arabie saoudite, de manière générale, dette rime avec record. Le royaume avait fait une arrivée remarquée en 2016 sur le marché international, en atteignant d'emblée un montant historique, soit 17,5 milliards de dollars. Il s'agissait ainsi du plus gros emprunt syndiqué (emprunt placé auprès des investisseurs par plusieurs établissements bancaires, ndlr) jamais réalisé.

Début janvier l'engouement des investisseurs avait également été au rendez-vous.

Le pays avait emprunté 7,5 milliards de dollars pour une demande de 27 milliards, pour sa première opération sur les marchés internationaux depuis le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi le 2 octobre. Cette affaire au retentissement international avait terni l'image du royaume pétrolier, qui continue à nier toute implication du prince héritier.

(c) AwP

Commenter Saudi Aramco s'offre une émission de dette à sa démesure


    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Saudi Aramco annonce un bénéfice net en hausse de 82% au 1T

    dimanche 15 mai 2022

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche un bond de 82% de son bénéfice au premier trimestre, porté par la flambée des cours du pétrole qui a propulsé le géant saoudien de l'énergie au rang de première capitalisation boursière mondiale.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite