Menu
A+ A A-

Saudi Aramco s'offre une émission de dette à sa démesure

prix du petrole ParisParis: A opération monstre, demande record: l'émission obligataire, lancée par le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco pour financer in fine la diversification de l'économie du royaume, a déchaîné l'enthousiasme des investisseurs, prêts à débourser jusqu'à 85 milliards de dollars.
Ce montant record a été atteint peu avant la clôture des opérations mardi, a indiqué une source bancaire à l'AFP.

Selon le ministre saoudien de l'Énergie, le groupe compte effectivement lever 10 milliards de dollars, pour financer notamment une partie de l'acquisition des 70% du groupe de pétrochimie Sabic auprès du fonds souverain saoudien, annoncée le mois dernier.

Jusqu'ici le géant pétrolier n'a pas confirmé ce montant. Il a simplement annoncé une opération de "taille benchmark", ce qui dans le jargon des marchés induit un gros montant, supérieur à un milliard, a rappelé la source bancaire en précisant que les maturités iraient de 3 à 30 ans.

Saudi Aramco veut "établir une présence permanente sur les marchés de capitaux mondiaux", a précisé lundi le ministre de l'Énergie, Khalid al-Falih.

Le royaume n'a pas abandonné l'idée de vendre jusqu'à 5% des actions de Saudi Aramco sur le marché, ce qui lui permettrait d'engranger quelque 100 milliards de dollars et de financer ainsi la diversification de l'économie saoudienne, qui dépend majoritairement de "l'or noir".

Dans l'attente de cette gigantesque entrée en Bourse, repoussée à fin 2020 ou début 2021, la compagnie a annoncé le mois dernier son intention de racheter 70% du groupe de pétrochimie Sabic pour 69,1 milliards de dollars auprès du Fonds public d'investissement saoudien (PIF), le fonds souverain du royaume.

Ce dernier bénéficierait ainsi d'un apport rapide et massif de liquidités pour financer le plan de diversification "Vision 2030" du prince héritier Mohamed ben Salmane (MBS).

Plus grand bénéfice mondial


La société a des arguments pour convaincre, car la première publication de ses comptes en avril a dévoilé un bénéfice net de 111,1 milliards de dollars en 2018, de loin le plus lourd de toutes les entreprises mondiales.

Ce montant dépasse le bénéfice cumulé des cinq poids lourds du pétrole que sont les américains ExxonMobil et Chevron, le britannique BP, l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell et le français Total.

C'est aussi quasiment le double de celui d'Apple (59,3 milliards de dollars pour son exercice décalé 2018).

Pour l'Arabie saoudite, de manière générale, dette rime avec record. Le royaume avait fait une arrivée remarquée en 2016 sur le marché international, en atteignant d'emblée un montant historique, soit 17,5 milliards de dollars. Il s'agissait ainsi du plus gros emprunt syndiqué (emprunt placé auprès des investisseurs par plusieurs établissements bancaires, ndlr) jamais réalisé.

Début janvier l'engouement des investisseurs avait également été au rendez-vous.

Le pays avait emprunté 7,5 milliards de dollars pour une demande de 27 milliards, pour sa première opération sur les marchés internationaux depuis le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi le 2 octobre. Cette affaire au retentissement international avait terni l'image du royaume pétrolier, qui continue à nier toute implication du prince héritier.

(c) AwP

Commenter Saudi Aramco s'offre une émission de dette à sa démesure


    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une part du capital

    dimanche 16 juin 2019

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction en Bourse, mais seulement au "bon moment", a déclaré dimanche le prince héritier Mohammed ben Salmane dans une...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 12:41

    Les prix des carburants en forte baisse dans les stations-se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont baissé dans leur globalité la semaine dernière, avec une baisse encore plus...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite